Montréal
12:23 23 mars 2020 | mise à jour le: 23 mars 2020 à 14:18 temps de lecture: 4 minutes

Montréal achète 50 000 bouteilles de désinfectant

Montréal achète 50 000 bouteilles de désinfectant
Photo: Sergei BobylevTASS via Getty ImagesDésinfectant pour les mains

La Ville de Montréal a déboursé environ 475 000$ pour faire l’acquisition de près de 50 000 bouteilles de désinfectant pour les mains afin de prévenir la propagation du coronavirus en ses rangs.

«Comme nous sommes en pandémie, la Ville souhaite se procurer des bouteilles de désinfectant qu’elle utilisera de différentes façons, dont pour protéger ses employés qui sont aux premières lignes», explique à Métro Geneviève Jutras, l’attachée de presse du cabinet de la mairesse Valérie Plante.

Le comité exécutif a adopté à huis clos la semaine dernière une douzaine de contrats pour acheter des bouteilles de «solution hydroalcoolique pour les mains de différents formats». Un rapport sur ces dépenses fera l’objet d’une adoption par les élus cet après-midi en séance du conseil municipal.

Depuis plusieurs semaines, le réseau de la santé et l’Organisation mondiale de la Santé martèlent qu’il est primordial que les citoyens se lavent régulièrement les mains avec un tel désinfectant ou en utilisant de l’eau et du savon pour limiter la propagation du coronavirus.

Dans ses documents décisionnels, la Ville mentionne que plusieurs de ses employés n’ont pas accès facilement à de l’eau et à du savon. Or, plusieurs d’entre eux «sont susceptibles d’entrer en contact avec les citoyens, particulièrement en ce qui concerne les services critiques qui ne peuvent être suspendus».

«Il est nécessaire de leur fournir les moyens afin qu’ils puissent se laver fréquemment les mains et ainsi éviter d’accélérer la propagation du virus», soulignent les documents.

La Ville a déjà acquis la semaine dernière une partie de ces bouteilles de désinfectant. Elle en recevra des milliers d’autres le premier avril.

Du désinfectant pour prévenir le coronavirus

Depuis vendredi dernier, la Ville demande aux employés qui ne s’occupent pas de services essentiels de travailler à partir de la maison. Parmi les services qui n’appliquent pas cette mesure, on compte la collecte des matières résiduelles, le Service de police de la Ville de Montréal et le Service de sécurité incendie de Montréal.

L’administration municipale a aussi considérablement resserré l’accès à l’édifice Lucien-Saulnier, qui sert actuellement d’hôtel de ville. Jusqu’à récemment, des citoyens et des entrepreneurs y circulaient pour prendre part à des appels d’offres publics ou à des visites guidées de l’ancien palais de justice. Actuellement, seuls les employés de la Ville peuvent y pénétrer en utilisant leur carte d’accès.

La séance du conseil municipal aura d’ailleurs lieu à huis clos cet après-midi pour éviter la propagation du coronavirus au sein du bâtiment. Les citoyens désirant poser des questions aux élus avaient jusqu’à 9h, ce matin, pour envoyer celles-ci à la Ville. Ils ne pourront pas poser leurs questions en personne.

Environ 28 000 employés oeuvrent pour la Ville par le biais de ses différents services municipaux.

«L’actuelle pandémie de la COVID-19 constitue un cas de force majeure de nature à mettre en danger la vie ou la santé de la population ainsi que celle des employés municipaux.» -Extrait des documents décisionnels de la Ville

Stationnement simplifié

La Ville a par ailleurs décidé de donner un répit aux automobilistes. Elle reporte ainsi d’un mois l’entrée en vigueur des panneaux de rue pour le stationnement. Celle-ci aura ainsi lieu le 1er mai au lieu du 1er avril.

«Pendant tout le mois d’avril, il n’y aura aucun constat d’infraction émis à cet effet», précise l’administration Plante par voie de communiqué. Cette mesure s’applique aux 19 arrondissements de la métropole 

Par ailleurs, la Ville a décidé de suspendre l’octroi de vignettes de stationnement sur rue pour les résidents «pour le moment». Ainsi, «les vignettes échues sont considérées valides jusqu’à nouvel ordre». Les agents de stationnement du SPVM continuent toutefois leur travail, précise la Ville. 

En entrevue à l’émission Tout le monde en parle, dimanche soir, Mme Plante a indiqué prendre ces mesures pour simplifier la vie des automobilistes en cette crise sanitaire du coronavirus.


Vous aimerez aussi…

Articles similaires