Montréal
14:40 12 juin 2020 | mise à jour le: 12 juin 2020 à 18:31 temps de lecture: 4 minutes

Une climatisation qui s’accélère dans les CHSLD de Montréal

Une climatisation qui s’accélère dans les CHSLD de Montréal
Photo: ArchivesUne experte rappelle que les personnes âgées sont particulièrement vulnérables à la canicule, d'où l'importance de procéder rapidement à la climatisation.

Plus de deux semaines après que la santé publique ait autorisé l’arrivée de la climatisation dans les CHSLD, les centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) de Montréal assurent qu’ils sont à «pied d’œuvre» pour terminer leur installation à temps. La plupart des groupes soutiennent que tout devrait être prêt avant la Saint-Jean-Baptiste.

«C’est 60% de tous nos climatiseurs qui ont été installés dans nos 17 CHSLD. Ça représente des centaines d’unités qui ont été installées par nos équipes», explique à Métro le conseiller du CIUSSS Centre-Sud, Jean-Nicolas Aubé.

La totalité des CHSLD dans le sud de Montréal ont «au moins une zone climatisée», assure-t-il. L’installation de ces climatiseurs est établie «en fonction d’une liste de priorités». Elle comprend les demandes des résidents, leur état de santé ou encore la capacité électrique du bâtiment.

M. Aubé prévoit avoir terminé l’installation des climatiseurs d’ici le 17 juin. «Nous avons également des mesures de prévention telles que des prises de température régulières dans les édifices, afin de cibler des problématiques ponctuelles», précise-t-il.

Deux démarches «parallèles»

Au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, la conseillère aux affaires publiques, Séléna Champagne, affirme que deux démarches «parallèles» sont en cours dans 11 CHSLD. D’abord, l’organisme met sur pied des systèmes de ventilation au toit pour envoyer de l’air frais dans les aires communes. En tout, six CHSLD sont déjà équipés de ce système, et deux autres le seront au début juillet.

Simultanément, l’installation de climatiseurs roule à plein régime. Le CIUSSS estime que 25% d’entre eux sont déjà en place. Les travaux sont terminés dans deux CHSLD, et sont en cours dans deux autres. Les appareils arriveront «dans les prochaines semaines» pour les quatre autres.

«On installe aussi entre 400 et 500 petits climatiseurs aux fenêtres dans les chambres, pour garder nos résidents au frais. Ça sera fait d’ici la Saint-Jean.» -Selena Champagne, du CIUSSS du Nord de l’île

Nouvelles approches

Le CIUSSS de l’Est-de-Montréal, lui, indique avoir adopté une «nouvelle approche face à la climatisation de nos CHSLD». «Il y aura une climatisation centrale pour nos 8 CHSLD dotés d’une plus grande superficie. Nos 7 autres CHSLD, plus petits, continueront de bénéficier d’une climatisation locale, via une série de climatiseurs installés dans plusieurs fenêtres», explique sa porte-parole, Catherine Dion.

Selon l’organisme, cette approche «conviendra mieux aux besoins» du personnel, et des usagers.

Dans les trois centres hospitaliers de l’est, l’installation des climatiseurs serait sur le point d’être terminée. Sans donner de chiffres, Mme Dion affirme que l’opération «est très avancée». Elle devrait être complétée «d’ici une semaine à dix jours».

Enfin, le CIUSSS du Centre-Ouest de la métropole a complété l’évaluation des besoins dans ses CHSLD. «Nous avons effectué les commandes auprès de fournisseurs pour commencer les travaux au plus tard au début de la semaine prochaine. On est confiant que nous aurons complété les travaux le 17 juin», indique le relationniste, Guillaume Bérubé.

De l’importance de la climatisation

Pour l’experte santé publique à l’Université de Montréal, Roxane Borgès Da Silva, les enjeux relatifs à la climatisation sont multiples cette année.

«Il y a des défis supplémentaires, parce qu’il faut respecter la distanciation, porter le masque. Ce n’est pas toujours facile pour les travailleurs.» -Roxane Borgès Da Silva, de l’UdeM

En effet, les échéanciers sont essentiels en contexte de pandémie, selon l’experte. «Les personnes âgées sont très vulnérables, puisqu’elles ne vont pas naturellement boire de l’eau. Elles peuvent se déshydrater sans qu’on s’en rende compte. C’est essentiel de les maintenir au minimum dans un espace déshumidifié, si ce n’est pas climatisé. Il faut aussi leur donner de l’eau régulièrement», ajoute-t-elle.

Mercredi, le député solidaire Sol Zanetti dénonçait le refus du gouvernement Legault de présenter «d’ici la relâche parlementaire» un plan détaillé de la climatisation dans les CHSLD. «Il est minuit moins une. L’été qui arrive risque d’être l’un des plus chauds que le Québec ait connus. Mais François Legault refuse encore de s’engager à climatiser l’ensemble des chambres en CHSLD. La CAQ ne peut pas toujours utiliser le prétexte de la COVID-19 pour traîner de la patte», a-t-il martelé.

Articles similaires