Montréal

Crise du recyclage: Montréal accorde un contrat à la Société V.I.A

crise du recyclage centre de tri de lachine
Le centre de tri de Lachine a été inauguré en novembre 2019. Photo: Josie Desmarais/Métro

La crise du recyclage bientôt résolu à Montréal ? C’est en tout cas ce qu’espère l’administration Plante avec l’annonce d’un contrat octroyé par la Ville de Montréal à la Société V.I.A pour le traitement des matières recyclables au centre de tri des matières recyclables (CTMR) à Lachine.

Ce centre de tri était opéré par Papiers MD, une filiale de Rebuts solides canadiens (RSC) depuis son démarrage en novembre 2019. L’entreprise d’origine française avait annoncé le 3 février son départ dû à des difficultés financières. Elle avait été placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC).

Une situation préoccupante, accentuée par la crise sanitaire, qui a mis la ville dans l’urgence de trouver rapidement un remplaçant dans la gestion de ses déchets recyclables afin d’éviter leur enfouissement.

Montréal avait alors envisagé la possibilité d’octroyer le contrat laissé vacant à un OSBL, suivant l’exemple de plusieurs villes québécoises.

C’est ce qui est finalement arrivé avec l’annonce de la Ville aujourd’hui d’un contrat avec la Société Vie, Intégration, Apprentissage pour Handicapés (V.I.A), un organisme sans but lucratif d’économie sociale et d’intégration qui favorise l’embauche de personnes handicapées ou ayant des limitations fonctionnelles. Établi au Québec depuis 1977, cet organisme possède de plus une expertise en opération de centre de tri puisque la société opère déjà dans les villes de Québec, Lévis et Saguenay depuis le mois de mai.

«En contexte de crise du recyclage et face à une situation où les services de tri de matières recyclables étaient en jeu, nous en arrivons à un dénouement heureux pour le maintien du service grâce à une action concertée entre la Ville, le gouvernement et ses partenaires du milieu du recyclage.» a déclaré Jean-François Parenteau, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Un contrat de 59,6M$ pour 10 ans

Le contrat accordé par la Ville de Montréal couvre une période de 10 ans pour un montant maximal estimé à plus de 59,6M$. Cet accord vise aussi une création d’emplois ainsi qu’une «intégration de personnes vivant avec une limitation fonctionnelle dans une proportion de 60 % de la main d’œuvre totale». Une promesse qui «contribue positivement à notre impact social» selon Jean-François Parenteau

La société V.I.A devra assumer le triage des déchets dans le but de leur recyclage ainsi qu’assurer la maintenance et la gestion du CTMR de Lachine. La Ville de Montréal précise toutefois que ce contrat est conditionnel à la résiliation du contrat précédent avec Papiers MD.

Articles récents du même sujet