Soutenez

Les premières voitures du REM dévoilées

Les nouvelles voitures du REM.
Les nouvelles voitures du REM. Photo: Josie Desmarais/Métro

Arrivées il y a un mois au centre de contrôle principal situé sur la Rive-Sud, les quatre premières voitures du Réseau express métropolitain (REM), soit l’équivalent de deux rames, ont été dévoilées au grand public lundi matin.

Les 212 wagons verts et blancs seront climatisés, chauffés et offriront une connexion Wi-Fi. Ils respecteront aussi les principes de l’accès universel avec des espaces dédiés aux fauteuils roulants.

Le REM pourra circuler sans chauffeur grâce à son système automatique. Il disposera donc de grandes baies vitrées à l’avant.

Afin de résister à la rudesse des hivers québécois, les voitures seront aussi 100% électriques et alimentées par une caténaire (poteau électrique avec fils).

Tests dès cet automne

D’ailleurs, les wagons de métro du REM subiront de nombreux tests pour assurer un service efficace. La période d’essai débutera dès les prochaines semaines et durera 13 mois.

«Il y a peu d’endroits dans le monde qui ont ce privilège de réaliser un test sur rail aussi long qu’un cycle complet de quatre saisons sur un total de 13 mois», souligne la ministre déléguée aux transports, Chantal Rouleau.

Dès cet automne, il sera possible de voir les voitures circuler à vide sur la Rive-Sud. Elles seront testées sur un tronçon de 3,5 km entre la station Brossard et le viaduc Malo-Leduc.

«Projet nécessaire»

Le train léger électrique, dont la mise en service est prévue pour 2022, est le premier à circuler à la fois en surface, en souterrain et sur des structures surélevées. Il sera connecté au métro de Montréal et à l’aéroport.

Le REM comptera 26 stations sur 67 km, ce qui doublera le réseau du métro actuel. Il sera disponible 20h par jour, soit de 5h à 1h.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, pense que le projet de transport viendra transformer la façon dont on se déplace. «On va pouvoir profiter des avantages d’un transport collectif rapide, ajoute-t-elle. Un projet comme celui-là est absolument nécessaire.»

À partir du terminus de Brossard, il sera possible de se rendre en 16 minutes au centre-ville de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.