Montréal
12:12 21 janvier 2021 | mise à jour le: 21 janvier 2021 à 17:33 temps de lecture: 3 minutes

Hospitalisations: la pression à Montréal devrait s’alléger

Hospitalisations: la pression à Montréal devrait s’alléger
Photo: Josie Desmarais/MétroL'hôpital Maisonneuve-Rosemont

La pression sur les hôpitaux du Grand Montréal pourrait être en voie de s’alléger. De nouvelles projections laissent entendre que la capacité hospitalière de la région résistera à la vague de cas de COVID-19.

«Le risque de dépassement […] au cours des trois prochaines semaines est maintenant peu probable», a fait savoir l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) dans un communiqué paru jeudi.

C’est un portrait plus optimiste que celui des deux dernières semaines. Il y a sept jours, l’organisme avait alerté d’un «un risque de dépassement toujours réel», alors que les cas graves de la maladie se multiplient.

«Pour le Québec dans son ensemble, pour la première fois depuis trois mois, on anticipe une diminution du nombre de patients COVID-19 hospitalisés.» – Extrait du communiqué de l’INESSS

Si elles se réalisent, ces projections auront un impact majeur sur l’ensemble du réseau de la santé. C’est qu’aux dernières nouvelles, Québec n’exclut pas d’activer son protocole de triage aux soins intensifs. Celui-ci pourrait forcer les autorités sanitaires à devoir trier les malades pour répondre à la demande.

Interrogé sur les nouveaux chiffres de l’INESSS, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, s’est montré prudemment optimiste, jeudi.

«C’est une bonne nouvelle en terme de triage, ce qu’on voit en ce moment. On a l’air de s’éloigner [du protocole]», a-t-il indiqué, en point de presse avec le premier ministre.

Actuellement, a-t-il confirmé, le délestage force les hôpitaux du Grand Montréal à n’effectuer que 50% des opérations prévues.

Pas pareil partout

À Montréal, tous les hôpitaux n’encaissent pas la crise sanitaire de la même façon. D’après les experts de l’INESSS, d’ailleurs, «des débordements ne peuvent être exclus dans certains hôpitaux».

Selon les dernières données du ministère de la Santé et des Services sociaux, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, dans l’Est de l’Île, compte dans ses unités plus de 115 patients «COVID positifs». C’est 8% du total provincial.

L’Hôpital Général juif, dans Côte-des-Neiges, le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et l’Hôpital Pierre-Boucher, en Montérégie, comptent tous plus de 80 patients hospitalisés en raison de la maladie à coronavirus.

Au total, trois patients sur quatre au Québec sont hospitalisés dans le Grand Montréal.

Articles similaires