Montréal

Les aînés en résidence privée pourront manger ensemble

La ministre responsable des Aînés et des proches aidants, Marguerite Blais
Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés Photo: Pablo Ortiz/Métro

Les salles à manger communes des résidences privées pour aînés (RPA) seront désormais accessibles aux résidents, qui pourront dorénavant manger ensemble pour briser l’isolement avec toutefois des mesures strictes à respecter. L’annonce s’applique même aux villes en zone rouge, comme à Montréal.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, en a fait l’annonce mardi. Les salles ouvriront toutefois de façon graduelle. En effet, 75% des aînés d’une RPA doivent avoir été vaccinés depuis au moins 21 jours avant que les résidents ne puissent manger ensemble.

«Il s’agit d’une excellente nouvelle, car je suis bien consciente que plusieurs résidents ont davantage souffert d’isolement dans la dernière année, et j’y suis très sensible» – Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Cette nouvelle possibilité pour les RPA ne signifie pas pour autant une totale liberté dans les salles à manger car de nombreuses restrictions accompagnent l’annonce.

Outre la distanciation et les mesures sanitaires habituelles, il est recommandé d’effectuer plusieurs services pour un même repas afin de réduire le nombre de personnes en même temps dans la salle à manger. Un maximum de 25 à 35 personnes est requis selon la grandeur de la salle, avec deux personnes par table. La désinfection et le nettoyage de la salle à manger devra se faire entre chaque service.

L’accès de la salle à manger pour les visiteurs et les personnes proches aidantes n’est pas permis.

Cette annonce prendra effet à partir du 24 mars.

Grâce à la vaccination

L’avancement de la campagne de vaccination pour les personnes prioritaires est l’une des raisons qui permet à la ministre Blais de rouvrir les salles à manger des RPA.

«La réouverture des salles à manger en zone rouge est possible notamment en raison du taux de vaccination très élevé dans ces milieux de vie» – Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

La semaine dernière, la direction régionale de la santé annonçait que l’objectif de vacciner 75% des 75 ans et plus de l’Île de Montréal était atteint.

 

Articles récents du même sujet