Lachine & Dorval
12:14 15 avril 2021 | mise à jour le: 16 avril 2021 à 09:55 temps de lecture: 4 minutes

Aéroport: investissement de 500 millions pour la station du REM

Aéroport: investissement de 500 millions pour la station du REM
Photo: Archives MétroUne station intérieure du REM, tel que projetée dans les plans du bureau de projet en février 2019.

Québec et Ottawa concluent un montage financier total de 500 millions de dollars pour la construction de la station du Réseau express métropolitain (REM) à l’Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, ont-ils annoncé, jeudi, lors d’un point de presse virtuel. Le projet final devrait avoisiner les 600 millions de dollars.

La Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) mettra sur la table 300 millions de dollars pour la construction de la station REM à l’aéroport. Québec et Ottawa avanceront 100 millions chacun. Ces investissements prennent la forme de prêts que devra rembourser Aéroports de Montréal (ADM). Initialement, ADM devait assumer les coûts du projet mais la pandémie a changé les plans. ADM a demandé un coup de pouce car le secteur aéronautique est durement touché par la baisse du trafic aérien.

«Le partenariat entre Québec et Ottawa a pu rendre cet accord réel. C’est une bonne nouvelle pour Montréal, le Québec et le Canada.» – Omar Alghabra, Ministre des Transports du Canada

Ce projet de station REM permettra de relier le centre-ville de Montréal à l’aéroport international. «Ce financement arrive à point nommé dans ce contexte de pandémie. Cette station est d’une grande importance, c’est un atout majeur», précise la ministre déléguée aux Transports du Québec et responsable de la métropole montréalaise, Mme Chantal Rouleau.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a salué le travail de collaboration des deux gouvernements. «C’est une excellente nouvelle au niveau de la relance.»

La chambre de commerce a aussi salué l’annonce, et félicité les deux gouvernements car la «Chambre et le milieu des affaires montréalais réclamaient depuis plus de quinze ans un lien ferroviaire rapide entre l’aéroport et le centre-ville».

«Cela contribuera aux efforts pour aider notre industrie touristique à retrouver l’élan qu’elle avait juste avant le début de la pandémie et la fermeture des frontières. Elle s’inscrit très bien aussi dans la volonté que la relance de notre économie soit verte. C’est une excellente nouvelle.» – Michel Leblanc, Président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

L’échéancier concernant le tronçon de l’Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau sera le dernier de tout le REM, il est prévu à la fin de 2024.

Ottawa et Québec à la rescousse d’ADM et du REM

L’entente initiale prévoyait que l’aéroport international de Montréal assume les coûts de construction de la station REM mais la pandémie a lourdement touché Aéroports de Montréal (ADM), à la fois au niveau achalandage et financier. Le président-directeur général d’ADM, Philippe Rainville, décrit même la situation financière comme «catastrophique» mais assure être capable «de survivre jusqu’à la fin de la pandémie».

«L’année 2020 est vraiment une année à oublier pour ADM et les résultats financiers de l’année en font foi» – Philippe Rainville, président-directeur général d’ADM

Lors de la publication de ses résultats financiers de 2020, Aéroports de Montréal (ADM) avait expliqué que cette année était «à oublier». Ces impacts négatifs sont «directement reliés à la crise sanitaire mondiale associée à la COVID-19», constate le rapport financier, dévoilé fin mars.

Pas de prolongement vers la gare multimodale de Dorval planifié

Maintenant que la station REM de l’aéroport est assurée financièrement, la question d’un prolongement vers la gare multimodale peut se poser car la communauté sur place l’exige mais le projet est toujours en étude.

La ministre déléguée aux Transports du Québec, Mme Chantal Rouleau, n’a pas voulu s’avancer. «C’est un dossier éminemment fédéral. Il y a une étude qui a été diligentée par l’ancien ministre des transports qui est entre les mains du gouvernement fédéral.»

Cet investissement financier a été annoncé en présence du ministre des Transports, Omar Alghabra, la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Pablo Rodriguez, le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, M. Pierre Fitzgibbon, et la ministre déléguée aux Transports du Québec, Mme Chantal Rouleau.

Le président-directeur général de la Banque de l’infrastructure du Canada, M. Ehren Cory, le président-directeur général d’Aéroports de Montréal, M. Philippe Rainville, ainsi que la mairesse de la Ville de Montréal, Mme Valérie Plante, ont participé à l’annonce.

Articles similaires