Montréal
05:00 28 avril 2021 | mise à jour le: 28 avril 2021 à 07:29 temps de lecture: 3 minutes

Iron Man : deux bédéistes montréalais poursuivent Marvel et Disney pour droits d’auteur

Iron Man : deux bédéistes montréalais poursuivent Marvel et Disney pour droits d’auteur
Photo: Ekaterina Kupeeva/123RF

Horizon Comics Production Inc., située à Kirkland, intente une action judiciaire contre les géants américains Marvel et Disney pour atteinte aux droits d’auteur et contrefaçons sur les personnages Iron Man, Ant Man et The Wasp.

L’entreprise de BD montréalaise, appartenant à Ben et Raymond Lai, accuse les deux studios américains d’avoir enfreint leur propriété intellectuelle, réclame des dommages et intérêts et l’arrêt des infractions.

Précisément, cela concerne le personnage d’Iron Man dans Infinity War mais aussi Ant Man et The Wasp dans Ant Man and the Wasp et Avengers: Endgame, ceux-ci seraient des contrefaçons de personnages créés par la firme Montréalaise en 2001, dans leur série de comics Radix.

Horizon Comics Production Inc. affirme que l’armure d’Iron Man dans Infinity War est différente des opus 1, 2 et 3 et s’inspire du personnage Maxwell dans leur comic Radix. De nombreux éléments sont listés comme les codes couleurs de l’armure, les éléments du casque, des jambières ou les lueurs jaune orange des tirs entre autres.

Ant Man, quant à lui, serait une représentation du personnage militaire dans Radix 2. The Wasp serait inspiré par l’agent de sécurité dans Radix 1.

Un passé entre Marvel et les frères Lai

En mars 2002, un an après la sortie de Radix, l’éditeur en chef chez Marvel, Chester Bror Cebuski, avait tenté de recruter les deux frères pour qu’ils y travaillent mais avaient décliné l’offre puis accepté en septembre 2002. Ils ont travaillé sur les bandes dessinées Thor et X-Men.

Les frères Lai ont déjà intenté une action similaire sur le sol américain pour des ressemblances entre Maxwell de Radix et Iron Man 3. La justice avait choisi de traiter l’affaire, malgré une requête en rejet de Marvel, car les similitudes étaient suffisantes. Finalement, le délibéré avait conclu à une non-contrefaçon de la part de Marvel.

Les deux Montréalais reviennent à la charge sur le sol canadien puisque la nouvelle armure figurant dans Infinity War présente, selon eux, beaucoup plus de ressemblances que dans Iron Man 3.

Les bédéistes montréalais ont donc lancé une demande de délivrance d’une ordonnance d’injonction permanente et de dommages et intérêts contre Marvel et Disney, le 22 avril à la cour supérieure du Québec à Montréal.

Articles similaires