Soutenez

Montréal ne pourra pas atteindre 75% de vaccinés d’ici le 15 juin

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin. Photo: Josie Desmarais/Métro

Malgré le nouvel objectif du gouvernement Legault, Montréal ne pourra pas atteindre le taux de 75% de personnes vaccinées d’ici le 15 juin selon la directrice régionale de santé publique, Mylène Drouin.

La Dre Drouin était à l’émission Tout un matin de Radio-Canada mercredi. Selon elle, Montréal planche toujours pour l’objectif de 75% de vaccination d’ici le 24 juin, soit l’objectif initial du gouvernement.

L’objectif devancé du 15 juin ne pourra toutefois pas être atteint dans la métropole, même s’il le sera potentiellement à l’échelle de la province.

«Probablement que la moyenne provinciale à la mi-juin est possible parce qu’il y a plusieurs régions qui sont plus avancées. Pour Montréal, notre objectif est encore pour la fin juin. Et la façon que les doses ont été planifiées, c’est beaucoup en ce sens.» – Mylène Drouin, directrice régionale de la santé publique

Retard de vaccination

L’île de Montréal, épicentre de la pandémie depuis plus d’un an, accuse un léger retard sur le reste de la province dans la campagne de vaccination. En date du 18 mai, 47% de la population montréalaise a reçu au moins une première dose d’un vaccin contre la COVID-19. Le chiffre pour l’ensemble du Québec est de 49,7%.

La Dre Drouin estime que des efforts supplémentaires seront nécessaires dans certains quartiers réticents.

Le gouvernement Legault a d’ailleurs multiplié les mesures pour faciliter la vaccination au cours des derniers jours. Un centre sans rendez-vous a été ouvert au Palais des congrès et la vaccination à l’auto est maintenant disponible à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Plus tard aujourd’hui, le ministre Christian Dubé annoncera l’ouverture d’un autre centre sur le circuit Gilles-Villeneuve.

La «zone orange» aussi retardée

Hier, le premier ministre François Legault avait annoncé que la plupart des régions pourront passer en «zone orange» le 31 mai. Ce niveau d’alerte permettra de retirer certaines mesures sanitaires. Les restaurants pourront notamment rouvrir leurs salles à manger intérieur sous certaines conditions.

Mylène Drouin a toutefois jeté un doute sur la possibilité que Montréal passe en «zone orange» dès le 31 mai.

«Clairement les régions limitrophes de Montréal, comme la Montérégie, les Laurentides, Lanaudière, sont dans une situation plus avantageuse depuis plus longtemps. Ils ont même des indicateurs entre le jaune et le orange. À Montréal, depuis deux semaines, on flirt avec le orange mais on est encore au rouge. Ça semble s’en aller dans la bonne direction mais il va falloir qu’on ait une bonne stabilité de nos données au niveau orange avant d’être assez confiants pour rouvrir des milieux plus à risque, à l’intérieur», a-t-elle expliqué.

«La courbe ne descend vraiment pas rapidement pour Montréal et on sait que dès qu’on ouvre des événements intérieurs, on augmente les contacts. Donc on peut ne pas faire le yoyo en rouvrant.» – Mylène Drouin, directrice régionale de la santé publique

La Dre Drouin ne s’est pas avancée sur une date potentielle, préférant dire que Montréal devrait atteindre la zone orange «au cours des prochaines semaines».

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.