Montréal
05:30 21 juin 2021 | mise à jour le: 21 juin 2021 à 16:07 Temps de lecture: 4 minutes

Séries éliminatoires: les partisans du Canadien refroidis par la défaite

Séries éliminatoires: les partisans du Canadien refroidis par la défaite
Photo: Pascal GaxetAu moins 2000 partisans du Canadien se sont agglutinés sur l’avenue des Canadiens de Montréal.

Au moins 2000 partisans du Canadien se sont agglutinés sur l’avenue des Canadiens de Montréal dimanche, pour soutenir leur équipe. Mais le dénouement du match a eu raison de l’ambiance festive. Le Canadien de Montréal s’est incliné en prolongation par la marque de 2 à 1.

Les ingrédients étaient pourtant réunis pour une soirée festive. Des engins pyrotechniques ont illuminé le centre-ville. Hola, chants, pétards et feux d’artifices ont été lancés.

La chaleur et les performances de l’équipe attirent d’ailleurs de plus en de plus de personnes à chaque match, sur l’avenue des Canadiens de Montréal. Les chants «GO HABS GO» se sont succédé durant toute la partie.
Les gens portaient quasiment tous les couleurs bleues et rouges. D’autres étaient déguisés.

Un partisan en costume de soirée.

Les abords des brasseries de l’avenue étaient noirs de monde. En début de soirée, certains courageux, grimés aux couleurs des Golden Knights, ont traversé la foule sous les huées des partisans montréalais.

La brasserie La Cage a même installé des rambardes en acier pour sa terrasse à la place des simples délimitations tant l’affluence se faisait grandissante.

C’est l’enthousiasme qui régnait tout au long de la soirée, mais la déception a pris le dessus. L’issue de la prolongation en faveur des Golden Knights a jeté un froid glacial sur la bouillonnante avenue.

La place s’est vidée en quelques minutes après le coup de sifflet final. Les partisans semblaient avoir hâte de rentrer chez eux.

À la sortie du stade, Renée-Claude était déçue de l’issue du match. «Seulement une minute douze en prolongation et terminé. En tant que partisane c’est la déception». Sa comparse, Marie-Josée l’était un peu moins car elle a concédé être une supportrice inconditionnelle des Remparts de Québec.

Canadiens de père en fils

Un peu en retrait de la foule, Jean-Philippe et son fils Jean-Nicolas ont regardé le match sérieusement.

Deux générations de partisans du Canadien.

Le petit Jean-Nicolas aime beaucoup le Canadien et adore les voir jouer. «Quand je viens les voir, j’ai du fun». Son père, Jean-Philippe, est fier de faire vivre la fièvre des séries à son fils. «Cela va peut-être devenir un moment unique dans sa vie. Comme je ne peux pas aller à l’intérieur [du Centre Bell], c’est une autre façon de vivre cette fièvre. Ça fait presque 30 ans que c’est pas revenu [la coupe Stanley] et tout le monde y croit. Moi, j’ai pu les voir gagner deux fois parce que je suis âgé. J’espère que mon fils va pouvoir voir ça aussi.»

Les abords du Centre Bell ont été jonchés de détritus jetés par la foule. Toutefois, la défaite n’a pas créé de débordements.

Une défaite qui a laissé des traces.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) était présent, y compris des unités du groupe d’intervention. D’après la police sur place, il n’y a pas eu d’intervention mais ils ont demandé aux personnes de circuler et de ne pas rester sur l’avenue une fois la partie terminée.

Vendredi soir, des centaines de partisans s’étaient rassemblés au centre-ville pour profiter de la victoire des leurs 3-2 en prolongation. Le Canadien de Montréal avait alors pris l’avantage dans la série (1-2).

Maintenant à 2-2, le cinquième match de la série repart en direction du Nevada, mardi.

Articles similaires