Montréal

Mathieu Joseph amène la Coupe Stanley à Montréal-Nord

Mathieu Joseph
Le joueur de hockey de 24 ans voulait insuffler de l'espoir aux jeunes. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

C’est la Coupe Stanley en main que Mathieu Joseph est retourné dimanche matin dans Montréal-Nord, l’arrondissement où il a grandi et où sa famille vit toujours. L’ailier droit du Lightning de Tampa Bay voulait montrer aux jeunes qu’avec de la persévérance, tout est possible, au-delà du sport.

« Je n’ai rien préparé, je voulais profiter du moment », a lancé le joueur de hockey de 24 ans avant de s’adresser aux jeunes de l’arrondissement.

Il a tenu à préciser que son message allait bien au-delà du sport. Qu’on veuille devenir joueur de hockey, gymnaste ou médecin, l’important est de faire preuve de persévérance. «C’est important de redonner à la communauté, je ne serais pas la personne que je suis si je n’avais pas vécu à Montréal-Nord », a-t-il souligné.

« Peu importe ce que tu veux faire, que ce soit du hockey, de la gymnastique ou autre chose, c’est important de le faire à 100%, d’être engagé dans ce que tu fais et de ne jamais abandonner. »

Mathieu Joseph, l’ailier droit du Lightning de Tampa Bay

Message d’espoir

Sur la glace de l’aréna Fleury, Mathieu Joseph est allé rejoindre les jeunes et les élus de l’arrondissement, mais aussi sa grand-mère, qu’il n’avait pas vue en personne depuis deux ans. « L’assiduité et la volonté aboutissent toujours à la victoire », a-t-elle dit, avant de revenir sur le parcours de son petit-fils dans les différents arénas de Montréal.

Pour la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, recevoir le jeune prodige – et qui plus est, la Coupe Stanley – est un rêve devenu réalité. « On sait que nos jeunes ont eu une année difficile avec la pandémie, ils habitent souvent dans des appartements petits. On voulait leur dire qu’on croit en eux », a-t-elle déclaré.

Kevin Riopel, président de l’Organisation du hockey mineur de Montréal-Nord, est convaincu que l’arrondissement compte de nombreux jeunes talents qui ne demandent qu’à éclore.

« C’est un bel exemple d’avoir un joueur professionnel comme Mathieu Joseph qui prend le temps revenir où tout a commencé », a-t-il dit.

Articles récents du même sujet