Montréal

Leylah Annie Fernandez accède à la finale de l’US Open

Leylah Annie Fernandez frappe une balle de tennis à l'US Open.
Leylah Annie Fernandez avait obtenu un laissez-passer pour le tournoi. Photo: William West/AFP

Leylah Fernandez, Montréalaise d’origine, se hisse en finale de l’US Open en sortant gagnante du duel qui l’opposait à la biélorusse, Aryna Sabalenka. Elle a remporté la demi-finale en trois sets sur le court Arthur-Ashe, à New York (États-Unis), pour le plus grand bonheur des supporters montréalais.

La plupart des personnes venues profiter de cette demi-finale à la brasserie sportive La Cage, sur l’avenue des Canadiens-de-Montréal, étaient paradoxalement des amateurs de football. C’était le premier match de lancement de la saison de NFL.

Le tennis ne semble pas faire partie de la culture du supporter mais les performances des «gens d’ici» à l’échelle mondiale augmentent l’intérêt.

«J’écoute peu de tennis mais j’ai vu chez Leylah du contrôle et de la maîtrise. C’est très intéressant pour le futur. En plus, voir des gens d’ici performer, c’est attractif et je suivrai avec attention la finale», explique Brian Desgroseilliers.

L’écran de la brasserie sportive La Cage diffusant la demi-finale de l’US Open.

Amélie Brien a décelé dans la partie une forte pression, mais très bien gérée par Leylah, qui était largement soutenue par sa famille en tribune.

À leurs côtés, Samuel, amateur de football, avoue d’abord être venu pour le match de la NFL. Mais le manque de place l’a positionné devant la confrontation de tennis entre Leylah Fernandez et Sabalenka.

«J’ai l’impression que l’adversaire a déjoué», dit-il. Celui-ci ne regrette finalement pas la soirée, car «on a pris du plaisir pour vrai».

Après avoir défait l’estonienne Kaia Kanepi, la japonaise Naomi Osaka, l’allemande Angela Kerber et l’ukrainienne Elina Svitolina, la joueuse de tennis montréalaise accroche à son tableau de chasse la numéro 2 mondiale, Aryna Sabalenka. Leylah Fernandez accède ainsi à la finale deux ans après la victoire à l’US Open d’une autre Canadienne, Bianca Andreescu.

Fernandez affrontera la gagnante de l’autre demi-finale entre Emma Raducanu et Maria Sakkari.

Vendredi à 15h, l’autre Québécois encore en lice, Félix Auger-Aliassime, devra surmonter un défi de taille puisqu’il affrontera le numéro 2 mondial, le russe Daniil Medvedev, sur le même court.

Articles récents du même sujet