Montréal

Manifestation anti-vaccins prévue devant l’Hôpital Sainte-Justine

coronavirus problèmes cardiaques CHU Sainte-Justine
Le CHU Sainte-Justine Photo: Josie Desmarais/Métro

Des militants antivaccins et opposants aux mesures sanitaires prévoient de manifester jeudi devant l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal afin d’exprimer leur désaccord avec la vaccination des enfants de 5 à 11 ans qui doit débuter dans les prochains jours. 

Alors qu’il a été libéré il y a seulement quelques jours «sous conditions» et dans l’attente de son procès, le leader complotiste François Amalega a lancé un appel à une nouvelle manifestation lundi lors d’un live Facebook

Le lieu n’a pas été choisi au hasard. Les opposants se sont donné rendez-vous devant l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal, qui est le plus grand centre mère-enfant au Canada. 

Avec cet appel à un acte de désobéissance civile, les opposants veulent à nouveau défier le gouvernement et contester sa décision de lever l’état d’urgence sanitaire après que plus de 80% des enfants de 5 à 11 ans seront vaccinés. 

Lors de son live Facebook, M. Amalega a une nouvelle fois accusé le vaccin contre la COVID-19 d’être responsable d’accidents cardiaques. Des accusations qu’il a déjà proférées à de nombreuses reprises au cours des derniers mois, que ce soit lors de ses interruptions de point de presse ou devant des écoles

«On sait que le vaccin crée des problèmes cardiaques. Et on veut donner des problèmes cardiaques aux enfants. Et nous on ne veut pas que Sainte-Justine soit rempli de problèmes cardiaques. Donc le gouvernement ne veut pas que l’on manifeste à côté des hôpitaux. C’est parfait, c’est le bon endroit où on va aller manifester», peut-on l’entendre dire lors de son live.

Tout ce qu’on risque, c’est juste quelques contraventions, mais si on est nombreux il n’y aura aucun risque.

François Amalega

Face à la hausse des manifestations des opposants aux mesures sanitaires près des hôpitaux et des écoles, l’Assemblée nationale avait adopté fin septembre le projet de loi 105. Cette loi impose des amendes allant de 1000 $ à 12 000 $ aux personnes manifestant contre les mesures sanitaires devant les écoles et les hôpitaux.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet