Montréal

La campagne des paniers de Noël des pompiers est de retour

Campagne des paniers de Noël des pompiers
La campagne des paniers de Noël du Service de sécurité incendie de Montréal s'étend jusqu'au 4 décembre. Photo: Gracieuseté/Ville de Montréal

Dans le cadre de sa campagne des paniers de Noël des pompiers, le Service de sécurité incendie de Montréal espère recueillir 275 000 $, une somme qui sera redistribuée par la Société de Saint-Vincent de Paul.

Jusqu’au 24 décembre, les pompiers, les pompières de même que les agents et agentes de prévention du Service de sécurité incendie Montréal seront présents aux intersections des quartiers de leurs casernes pour recevoir les dons de la population. 

Après l’édition virtuelle de l’an dernier, cette fois, la collecte se réalisera en chair et en os, malgré certaines restrictions en raison de la COVID-19. 

Avec les sommes amassées, la campagne des paniers de Noël permettra d’offrir des cartes-cadeaux échangeables dans des magasins d’alimentation, des pharmacies et des boutiques de jouets à ceux et celles s’étant inscrits auprès de la Société Saint-Vincent de Paul

En raison de la pandémie, la campagne n’accepte pas les jouets et les denrées non périssables pour une deuxième année d’affilée. En revanche, ces dons sont les bienvenus à la Grande Guignolée des médias et au Regroupement Partage

Une reprise économique qui fait des exclus 

Le nombre de personnes dans le besoin a augmenté au cours de la dernière année dans la région métropolitaine. La demande d’aide pendant la pandémie a bondi de 20%, selon Valérie-Hélène Gagnon, directrice de l’organisme d’entraide Société Saint-Vincent de Paul qui sert Montréal, Laval et la MRC de L’Assomption. La directrice remarque également que le visage de sa clientèle a changé.  

«On a commencé à voir arriver des gens de moins de 35 ans, des personnes âgées qui subsistent grâce aux pensions gouvernementales et des personnes avec un ou deux emplois qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts», souligne-t-elle. Selon le Collectif pour un Québec sans pauvreté, il faut un salaire de 18 $ de l’heure pour s’élever au-dessus de ce seuil, un montant largement supérieur au salaire horaire minimum de 13,50 $ en vigueur. 

L’année dernière, plus de 2 250 familles ont obtenu de l’aide au terme de la campagne des paniers de Noël des pompiers du Service de sécurité incendie de Montréal.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

 

Articles récents du même sujet