Montréal

Québec somme trois écoles juives hassidiques de cesser l’enseignement en présentiel

Photo: Archives

Le ministère de l’Éducation a envoyé trois mises en demeure à des écoles juives de la communauté hassidique qui ne respectent pas l’ordre d’offrir l’enseignement à distance. Des inspecteurs ont été envoyés sur place.

«Je confirme qu’on a envoyé des inspecteurs dans ces écoles juives, a expliqué à Métro Florent Tanlet, attaché de presse du ministre de l’Éducation, Jean François Roberge. Je confirme aussi qu’on a envoyé trois mises en demeure à trois écoles juives différentes. Ces mises en demeure leur demandent évidemment de cesser toutes activités [en présentiel] parce qu’elles sont illégales.»

Selon M. Tanlet, il se peut qu’il y ait d’autres mises en demeure. Le nombre d’écoles juives concernées ne peut être divulgué afin de ne pas nuire au processus judiciaire en cours.

Rappelons que des dizaines d’élèves de la communauté juive hassidique sont envoyés en classe à Montréal malgré l’interdiction imposée par Québec. Le manque d’équipement pour l’enseignement à distance et l’absence d’internet sont les arguments avancés par ces écoles pour justifier la présence des élèves en classe.

Mardi, le ministre de l’Éducation a qualifié la situation d’«inacceptable». M. Roberge considère que leurs arguments portant sur le manque d’équipement pour l’enseignement à distance et l’absence d’internet sont tirés par les cheveux.

Un non-respect de ces consignes expose les organisations et les individus aux amendes prévues pour violation des règles sanitaires et pouvant être délivrées par les corps policiers locaux. Lorsqu’une situation est portée à notre attention, le ministère de l’Éducation travaille en étroite collaboration avec les services policiers, dont le SPVM, pour intervenir rapidement.

Ministère de l’Éducation du Québec

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est au courant de la situation. Des interventions ont eu lieu au cours des derniers jours.

«Nous sommes bien au fait de cette situation. Les règles sur la fréquentation des établissements d’enseignement sont les mêmes pour tout le monde. On travaille avec le SPVM, les arrondissements, le ministère de l’Éducation et les leaders de la communauté», rappelle la direction de santé publique de Montréal. 

Contestations récurrentes

Ce n’est pas la première fois que certaines écoles juives ultra-orthodoxes tournent le dos aux restrictions imposées par le gouvernement.

Métro a pu constater que l’école communautaire Belz ainsi que l’école Bais Tziporah Skver continuaient à accueillir en grand nombre, jeudi dernier, leurs écoliers malgré les interventions successives du SPVM depuis le début de la semaine dernière. 

Plusieurs autobus scolaires arrivent tous les matins entre 8h15 et 8h45 devant ces deux écoles pour que les élèves puissent suivre leurs cours en présentiel.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet