Montréal

L’importance de donner du sang en pleine pandémie

1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des personnes en attente de transfusion. Photo: Gracieuseté/Héma-Québec

Même pendant la pandémie, 1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des personnes en attente de transfusion de produits sanguins. Heureusement, Héma-Québec a su maintenir le cap, malgré une diminution du nombre de donneurs, en 2021.

Depuis le début de la pandémie, les collectes de sang se font uniquement sur rendez-vous. Malgré les avantages organisationnels de cette méthode, une diminution du nombre de nouveaux donneurs pourrait lui être attribuée, selon le directeur aux relations publiques d’Héma-Québec, Laurent Paul Ménard.

7% de moins

Le nombre de dons de sang a diminué de 7% en comparaison avec l’année dernière (de 222 470 à 206 690 dons). Ces résultats reflètent la diminution du nombre de donneurs inscrits et de nouveaux donneurs.

«L’un des défis de la gestion d’une réserve de sang réside dans le fait que les produits sanguins ont une durée de conservation très limitée», explique M. Ménard. Une fois collecté, le produit sanguin est bon pour une quarantaine de jours.

La difficulté est donc d’obtenir en continu du nouveau sang afin de conserver une réserve nationale suffisante. «Cela a été particulièrement difficile lors de la première vague, lorsque sensiblement toutes les activités ont cessé, alors que nous devions continuer à faire des collectes», ajoute M. Ménard.

Cette réserve, nécessaire pour fournir les centres hospitaliers en produits sanguins, est stable, assure-t-il.

Une base fidèle de donneurs

Malgré une diminution du nombre de nouveaux donneurs depuis le début de la pandémie, les donneurs réguliers, eux, ont donné plus souvent.

Avant la fermeture et les collectes de sang sur prise de rendez-vous, 25% des collectes d’Héma-Québec s’effectuaient sur les campus de cégeps et d’universités à travers la province, ce qui explique la baisse de nouveaux donneurs.

J’encourage les personnes qui n’ont pas fait de don depuis le début la pandémie —ou qui n’en ont jamais fait— à venir faire un don. Le temps est maintenant.

Laurent Paul Ménard, directeur aux relations publiques chez Héma-Québec

C’est pour cette raison que l’organisme ne peut pas se fier que sur sa base de donneurs réguliers pour atteindre ses objectifs. «On doit pouvoir sans cesse compter sur de nouvelles personnes», ajoute le directeur.

La pandémie aussi a eu un effet sur les besoins de sang, au Québec. Héma-Québec a enregistré une baisse de 4,2% du nombre total de produits sanguins livrés aux centres hospitaliers. Cette diminution est une première en 10 ans pour l’organisme.

Sans pouvoir établir une claire corrélation de cause à effet, le délestage causé par le besoin de soigner les personnes atteintes de la COVID-19 pourrait expliquer en partie cette baisse, selon M. Ménard.

Comment faire un don?

Les personnes intéressées à donner du sang doivent prendre rendez-vous par téléphone (1 800 343 7264) ou par courriel (jedonne@hemo-quebec.qc.ca) ou encore via le web de Héma-Québec.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet