Soutenez

Rito Joseph: normaliser l’histoire des Noirs

Rito Joseph débute ses visites guidées de Verdun au métro De L’Église. Photo: Katrine Desautels

Rito Joseph est un citoyen engagé qui organise des visites guidées dans des quartiers de Montréal que l’on ne soupçonnerait pas d’avoir un historique enrichi par les communautés noires. Ces visites prennent place à Verdun, dans le quartier de la Petite-Bourgogne, dans le Vieux-Montréal et le centre-ville. 

Le Montréalais a mis sur pied cette initiative il y a quatre ans. Pour 35$ par personne, de petits groupes se rassemblent pour vivre une expérience enrichissante. Malgré la pandémie, la distanciation physique est facile à maintenir et cette activité extérieure reste sécuritaire pour les participants. 

Les visites peuvent s’organiser en tout temps durant l’année, mais l’été est la période la plus achalandée pour l’organisateur. Il peut effectuer dans une semaine jusqu’à six visites d’une durée d’environ une heure et demie chacune.

Lorsqu’il a démarré son projet de visites guidées, Rito Joseph ne se doutait pas que cela aurait un succès aussi grand. «C’est facile de véhiculer l’histoire de cette façon-là avec les personnes intéressées, explique-t-il. Ça crée vraiment une immersion. On a l’impression de faire un voyage dans le temps, sur place, dans des lieux marquants.»

L’importance de l’histoire 

Durant les visites, Rito Joseph met en lumière des faits saillants, raconte des anecdotes du passé et fait connaître plusieurs personnages historiques méconnus du grand public. «Ce qui retient l’attention des gens, c’est qu’on n’apprend pas ces choses à l’école. Il y a un effacement de la présence des Noirs, à Montréal, au Québec et au Canada», constate-t-il. 

Son but est que l’histoire des Noirs fasse partie de l’éducation populaire, c’est-à-dire qu’on aborde l’histoire de manière générale, et les communautés noires en font partie. «Il faut penser à une nouvelle approche dans les cours d’histoire, une nouvelle façon de véhiculer ce passé», souligne-t-il. Les jeunes perçoivent souvent l’histoire comme une matière ennuyante à l’école et Rito Joseph veut changer cela.  

Un mois, ce n’est pas suffisant 

Ses parents sont d’origine haïtienne. C’est d’ailleurs en marchant à l’école avec son père que Rito a eu la piqûre pour l’histoire. Son père lui expliquait dès son jeune âge beaucoup de choses sur l’histoire pour qu’il soit enraciné avec ses origines. 

En tant que personne issue de la communauté noire, Rito Joseph respecte l’initiative du Mois de l’Histoire des Noirs. «Ça peut aider à amener un peu de lumière sur la présence et la chronologie historique des communautés noires», mentionne-t-il. 

Toutefois, pour lui, un mois c’est insuffisant. «Ça prend 365 jours par année pour pouvoir s’enraciner dans quelque chose de fort», dit-il. 

Il croit qu’un seul mois ne rend pas justice à toute une Nation ainsi qu’à tous ces groupes ethniques. «C’est pour cela que je parle de normaliser l’histoire. On existe à longueur d’année», prône-t-il. 

Son souhait est que les jeunes soient davantage conscientisés à ce sujet et que l’Histoire des Noirs soit normalisée pour eux. 

Pour plus d’informations sur les visites de Rito Joseph, visitez blackmontrealexperiences.com. 

Saviez-vous?

Le Mois de l’Histoire des Noirs fût d’abord une Semaine, créée pour la première fois en 1926. Il s’agissait de la deuxième semaine de février qui coïncide avec l’anniversaire de naissance d’Abraham Lincoln et de Frederick Douglas, deux personnages importants pour la communauté afro-américaine.

L’ancien président des États-Unis, Abraham Lincoln, a déclaré ouvertement à maintes reprises son opposition à l’esclavage. Il est considéré dans l’histoire comme l’auteur de la Proclamation d’émancipation des esclaves aux États-Unis. Frederick Douglas est né esclave. Il a réussi à s’éduquer pour se permettre ensuite d’occuper plusieurs fonctions telles que conférencier, diplomate et homme d’affaires. Il a écrit son autobiographie qui a contribué au cheminement de l’opinion publique américaine quant aux conditions des esclaves. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.