Soutenez

Montréal financera moins de rues piétonnes pour l’été 2022

La mairesse Valérie Plante sur la rue Weillington, à Verdun, lors de l'annonce de la piétonnisation des rues
Valérie Plante Photo: Josie Desmarais/Métro
Ambre Giovanni - Collaboration spéciale

Montréal financera moins de rues piétonnes en 2022, en comparaison de l’an dernier. La Ville a toutefois prolongé le financement des projets retenus sur trois ans afin d’améliorer la planification à long terme de la piétonnisation des artères commerciales.

Les rues Crescent, au centre-ville, et Masson, dans Rosemont, disparaissent du décompte des rues piétonnes financées par la ville-centre. Le boulevard Saint-Laurent a aussi été retiré de la liste des projets financés. Comme l’an dernier, il sera toutefois piétonnisé pendant le festival MURAL et le festival BLVD.

Au total, la Ville investira 12 M$ sur trois ans pour l’ensemble des 10 artères conservées. L’administration Plante espère que ce financement pluriannuel permettra aux commerçants de mieux planifier la saison estivale.

«Les arrondissements, les propriétaires de commerces, les résident-es, la clientèle, les passant-es et les touristes apprécient la qualité de vie qu’offrent les projets de piétonnisation. […] Nous souhaitons donc encourager les arrondissements et les associations de commerçants à poursuivre dans cette lignée, pour des rues piétonnes dynamiques et invitantes», affirme la mairesse Valérie Plante dans un communiqué diffusé lundi.

«C’est très positif parce que ça augmente l’achalandage sur la rue. Elle se transforme en une sorte de parc urbain. Les piétons sont très attirés par ce genre d’endroits au cœur de la ville sans devoir faire attention aux véhicules», témoigne la coordonnatrice de l’Association de l’avenue Duluth E., José Guillette.

Un financement dégressif

La subvention offerte par la Ville pourra atteindre un montant maximum de 575 000 $ lors de la première année, de 425 000 $ lors de la seconde et de 375 000 $ lors de la troisième. 

Cette prévisibilité permettra la réutilisation du matériel des années précédentes, ce qui justifie que le financement soit plus important lors de la première année, précise le responsable du développement économique et commercial au sein du comité exécutif, Luc Rabouin. 

Par ailleurs, des subventions additionnelles prendront en charge jusqu’à 66% des coûts d’un projet.

Créer un lien social

Année après année, l’achalandage piétonnier croît pendant les périodes de piétonnisation. En 2021 par exemple, on constate une hausse de 18% par rapport à 2019 sur la rue Wellington, selon une étude faite par Éco-Compteur pour la Ville de Montréal. 

«C’est bien pour les gens qui travaillent à la maison, à l’heure du dîner ou le matin avant de commencer, d’avoir un endroit où s’acheter un café, s’asseoir sur un banc, prendre l’air et pouvoir profiter de la paix tout en étant au coeur de la ville», ajoute Mme Guillette.

«Les rues piétonnes sont devenues des lieux de convergence incontournables, créatrices de lien social et d’un sentiment d’appartenance essentiel à la vitalité et au bien-être de nos quartiers», pense le président de l’Association des sociétés de développement commercial de Montréal, Billy Walsh.

Environ 9 utilisateurs sur 10 sondés sur la rue et un peu plus de 3 utilisateurs sur 4 sondés en ligne sont satisfaits des aménagements proposés, d’après une étude réalisée par l’Observateur pour la Ville de Montréal.

Les 10 artères piétonnes en 2022

  1. Avenue du Mont-Royal – du boulevard Saint-Laurent à la rue Fullum
  2. Rue Wellington – de la 6e avenue à la rue Régina
  3. Rue Sainte-Catherine Est – de la rue Saint-Hubert à la rue Papineau
  4. Rue Ontario Est – du boulevard Pie-IX à la rue Darling
  5. Avenue Duluth Est – du boulevard Saint-Laurent à la rue Saint-Hubert
  6. Rue Saint-Denis – de la rue Sherbrooke au boulevard de Maisonneuve – ainsi que la rue Émery
  7. Rue Sainte-Catherine Ouest – du boulevard Saint-Laurent à la rue de Bleury – ainsi que la rue Clark – de la rue de Montigny au quai de chargement de la Maison du développement durable
  8. Places du Marché-du-Nord (marché Jean-Talon) – de l’avenue Casgrain à l’avenue Henri-Julien
  9. Avenue Bernard – de l’avenue Wiseman à l’avenue Bloomfield
  10. Rue de Castelnau Est – de la rue Saint-Denis à l’avenue de Gaspé

*Une version précédente de ce texte indiquait que le boulevard Saint-Laurent ne serait pas piétonnisé cet été. Bien que le financement de la ville-centre ait cessé, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal confirme que le boulevard sera partiellement piétonnisé pendant les mêmes périodes que l’an dernier, soit pour les festivals MURAL et BLVD.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.