Montréal

Montréal tiendra une consultation sur le choix du prochain chef du SPVM

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, en compagnie du directeur du SPVM Sylvain Caron. / Josie Desmarais/Métro Photo: Josie Desmarais

L’administration Plante a annoncé que le processus de sélection du prochain chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) fera l’objet d’une consultation publique. Le processus de sélection du successeur de Sylvain Caron est donc mis sur pause.

La Ville de Montréal présentera les modalités de la consultation publique sur le chef du SPVM dans les prochaines semaines. Le processus d’affichage déjà lancé pour remplacer M. Caron est donc mis sur la glace.

«La sécurité publique est l’affaire de tous et toutes, et le processus de consultation permettra de refléter les aspirations de la population, des groupes communautaires, des membres du SPVM et des jeunes dans le processus de sélection de la direction du SPVM», a déclaré dans un communiqué la mairesse Valérie Plante.

En mars dernier, le chef du SPVM, Sylvain Caron, avait annoncé qu’il prendrait sa retraite le 22 avril prochain. Son départ se fera donc un an avant la fin prévue de son mandat en 2023. M. Caron a justifié sa décision par des raisons personnelles.

La Ville de Montréal a recommandé la candidature de Sophie Roy auprès de Québec pour assurer l’intérim jusqu’à l’automne.

«Rappelons que cette candidature proposée par la Ville de Montréal devra être entérinée par le gouvernement du Québec. […] Si cela est le cas, Mme Roy deviendrait la première femme à occuper ce poste dans l’histoire du service de police montréalais», souligne le responsable de la sécurité publique au sein du comité exécutif, Alain Vaillancourt. «Sa très grande expérience en sécurité publique et son leadership seraient des atouts pour guider le SPVM d’ici la nomination d’une direction permanente.»

Sophie Roy est actuellement directrice adjointe aux enquêtes criminelles du SPVM. Elle dirigera le SPVM à partir du 22 avril.

De son côté, l’opposition à l’Hôtel de Ville de Montréal dénonce la pratique de l’administration Plante visant à « se dédouaner » afin de ne pas mettre en place la recommandation 17 du rapport de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

Selon le porte-parole de l’Opposition officielle en matière de sécurité publique et vice-président de la Commission sur la sécurité publique, Abdelhaq Sari, cette recommandation aurait permis une réelle implication de la population dans le choix de la direction du SPVM. Elle aurait aussi permis selon lui de questionner les finalistes sur les sujets qui les préoccupent.

« On voit aujourd’hui une annonce improvisée de la part de l’administration de Projet Montréal, qui tente de donner un bonbon aux Montréalais pour apaiser certaines tensions. Ce qu’elle offre à la population, ce n’est pas d’avoir son mot à dire sur le choix du prochain chef du SPVM. C’est simplement de partager ses idéaux », a déclaré Abdelhaq Sari.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet