Soutenez

Le procès de Tanvir Singh reporté au 25 mai

La procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) Me Annabelle Sheppard
La procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) Me Annabelle Sheppard Photo: Quentin Dufranne / Métro Média

Le procès de Tanvir Singh, l’homme qui aurait battu une jeune fille de 10 ans à Pointe-aux-Trembles le 14 mars dernier, est reporté au 25 mai. L’Institut de psychiatrie légale Philippe-Pinel a demandé un délai supplémentaire de quatre semaines pour effectuer l’évaluation de la responsabilité criminelle de l’accusé.

L’Institut Philippe-Pinel avait jusqu’à aujourd’hui pour effectuer l’évaluation. Aucun détail justifiant cette demande n’a cependant été fourni. C’est ce qu’a expliqué la procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Me Annabelle Sheppard.

Tanvir Singh a été arrêté le 14 mars après que des appels ont été reçus au 911 pour une agression commise envers une enfant de 10 ans. L’agression aurait eu lieu sur le boulevard du Tricentenaire, près de la rue Notre-Dame, à Pointe-aux-Trembles. M. Singh a été jugé apte à subir son procès, mais la question de sa responsabilité au moment des gestes qui lui sont reprochés reste à déterminer.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait alors évoqué de possibles problèmes de santé mentale chez l’accusé.

Me Sheppard a salué le travail fait par l’entourage de la victime dans cette affaire. «C’est quelqu’un qui est bien entouré et qui reçoit beaucoup d’amour des gens [de son entourage].»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.