Montréal

Problèmes de gestion des paies au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal

une infirmière regarde par la fenêtre avec un regard inquiet
Photo: Istock/Juanmonino

Depuis plus d’un an, plusieurs travailleurs de la santé du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal ont constaté de nombreuses erreurs sur leurs paies quant à leurs heures travaillées et aux différentes primes auxquelles ils et elles ont droit. C’est du moins ce qu’a dénoncé le Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ) mardi matin.

Selon la FTQ, le CIUSSS, qui a mis en place une ligne téléphonique réservée aux erreurs de paies, aurait reçu plus de 12 000 appels d’employés jusqu’à présent.

Face à cette situation, les représentants du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS) amorcent une série de rencontres avec les employés du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal afin d’entendre leurs plaintes sur les sommes qui leur seraient dues et que l’employeur ne parviendrait pas à leur verser.

Les employées féminines particulièrement touchées

La FTQ relève aussi des «retards de paiement inexcusables» liés à des ententes de maintien de l’équité salariale touchant des milliers de travailleuses du réseau. Ces retards touchent l’ensemble du réseau de la santé. Les grands syndicats représentant les travailleurs de la santé avaient dénoncé la situation en avril.

«Après tout le stress que nous avons vécu pendant la pandémie, la moindre des choses est de nous payer notre dû dans les délais prévus», a affirmé Fanny Demontigny, présidente par intérim du SCFP 2881 dans un communiqué.

Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement aurait en effet géré le réseau «par décret», ce qui aurait entraîné la suspension de l’ensemble des conventions collectives en vigueur.

Les représentants du CPAS seront donc présents à l’Hôpital St. Mary, à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, à l’Hôpital LaSalle, à l’Hôpital général du Lakeshore et à l’Hôpital Sainte-Anne, afin d’aller à la rencontre de leurs syndiqués.

Les représentants du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal n’étaient pas immédiatement disponibles mardi pour commenter la situation.

Plus de détails à venir.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet