Montréal

Vague de fraudes visant les personnes aînées à Montréal

Photo: iStock/kali9

La métropole connaît depuis juin une «hausse marquée» de fraudes visant des personnes aînées, préviennent les enquêteurs de la Section des crimes économiques du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Près de 40 incidents ont été répertoriés ces dernières semaines, notamment dans les arrondissements de LaSalle, de Verdun et du Sud-Ouest, indique le SPVM dans un communiqué.

Le stratagème utilisé est du type «faux représentant». Un premier suspect téléphone tout d’abord à une personne aînée vulnérable en se faisant passer pour un employé d’institution financière, en utilisant une application faisant apparaître le nom de l’institution sur le cellulaire de la victime. Le suspect avance ensuite qu’il y a eu une transaction frauduleuse sur sa carte, et qu’il faut agir rapidement. Le suspect demande ensuite à la victime de lui fournir son numéro d’identification personnel (NIP), et d’insérer sa carte bancaire dans une enveloppe, qu’un facteur récupérera pour la rapporter à l’institution financière. Un complice en uniforme prend alors le relais et se présente à la résidence de la victime pour récupérer l’enveloppe et fuir.

«Dans chaque dossier, les fraudeurs se sont empressés d’effectuer des retraits au guichet automatique ou d’effectuer divers achats avec les cartes dérobées», précise le communiqué du SPVM.

Dans le cas de réception d’un appel de ce type:

  • Ne pas se fier à ce qui apparaît sur l’afficheur du téléphone.
  • Ne pas donner de renseignements personnels au téléphone.
  • Se rappeler que les institutions financières ne demandent jamais à leurs clients de remettre des cartes bancaires ou de dévoiler leur NIP.
  • Demander le numéro auquel rappeler la personne, en prétextant être trop occupé. Dans 99 % des cas, les fraudeurs vont raccrocher, car ils ne voudront pas donner de numéro où ils pourraient être contactés.
  • Raccrocher et vérifier l’authenticité de l’appel en appelant directement l’institution financière en question.
  • Consulter un membre de la famille ou un proche de confiance afin de valider l’information.

Témoignage d’une Lachinoise

Sur le groupe Facebook Info à Lachine, une femme témoigne. «Ce faux inspecteur nous dit que quelqu’un a cloné notre carte de crédit ou de guichet et l’a utilisée chez Walmart LaSalle (ou ailleurs). Si on ne veut pas aller en prison nous-mêmes, on doit lui envoyer toutes nos vieilles cartes dans une enveloppe immédiatement.»

Elle décrit l’appel téléphonique avec détail: «il interrompt très souvent et nous laisse seul au téléphone pour soi-disant faire des vérifications de sécurité, préparer nos nouvelles cartes, parler avec Postes Canada, etc.» Ensuite, «il annonce qu’il a une si belle relation avec son gars de Postes Canada» que ce dernier va réceptionner l’enveloppe d’ici 15 minutes.

Les victimes «voient leurs comptes débités du maximum de 500 $» en seulement quelques minutes, «et les comptes aussi vite vidés, car ils vont immédiatement faire des achats faramineux dans les grands magasins des alentours.»

«Jamais, au grand jamais, je n’ai vu [une arnaque] aussi intimidante, convaincante et efficace que celle-ci! » a avoué la victime. Elle dit avoir compris qu’elle se faisait arnaquer quand le suspect au téléphone a déclaré qu’un employé de Postes Canada viendrait chez elle en personne chercher ses cartes bancaires.

Enfin, pour signaler une fraude, ne pas hésiter à communiquer avec le poste de police de quartier le plus proche, ou bien communiquer avec le Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501, ou avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 .

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet