Soutenez

Pas d’évaluation d’impact pour les activités de Ray-Mont Logistiques

Les activités de l’entreprise consistent en du camionnage par la manipulation et l’entreposage de conteneurs sur une partie de son site. Photo: Archives, Jason Paré, Métro

Le projet de plateforme intermodale de transbordement de conteneurs ne fera pas l’objet d’une évaluation d’impact sur la santé (EIS), confirme la Direction régionale de santé publique (DRSP).

«Nous n’avons malheureusement pas pu aller de l’avant avec cette demande d’évaluation d’impacts santé», confirme à Métro Jean Nicolas Aubé, porte-parole de la DRSP. La principale raison serait que le projet de l’entreprise Ray-Mont Logistiques est «trop avancé», la demande d’EIS par des médecins, des spécialistes en santé publique et des environnementalistes ne remontant qu’à septembre.

«Une EIS doit se réaliser en amont d’un projet et, dans le cas présent, le projet est déjà accepté», affirme M. Aubé. En effet, l’entreprise avait pu obtenir au début du mois de novembre l’autorisation d’opération de ses activités par le ministère de l’Environnement. Ces dernières consistent en du camionnage par la manipulation et l’entreposage de milliers de conteneurs par jour, pleins ou vides, sur une portion du site.

Le projet inquiète depuis longtemps les citoyens du quartier, notamment car il intensifierait la pollution sonore et favoriserait l’implantation d’îlots de chaleur dans le secteur Assomption Sud-Longue-Pointe.

Manque de volonté

Contactée par Métro, la porte-parole de Mobilisation 6600 Parc-Nature, Cassandre Charbonneau-Jobin, voit la décision du DRSP comme «un manque de volonté politique».

«J’ai comme l’impression que c’est une excuse, car une demande d’évaluation d’impacts sur la santé avait déjà été faite en février par notre organisme. Ça fait longtemps qu’on est mobilisé sur le sujet et rien n’a été mis en place», affirme-t-elle, avant d’ajouter que le ministre de l’Environnement de l’époque, Benoit Charette, n’avait pas voulu créer un Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour entendre l’avis des organismes et des habitants du secteur.

C’est un manque de volonté politique qui joue en faveur de l’économie.

Cassandre Charbonneau-Jobin, porte-parole de Mobilisation 6600 Parc-Nature

La DRSP a tout de même affirmé qu’elle évaluera «la possibilité», avec ses partenaires, «de réaliser une EIS au sujet du développement de l’est de Montréal». «C’est une bonne chose, soutient Mme Charbonneau-Jobin. Le développement de l’est de Montréal doit être pris en considération, mais nous continuerons de nous mobiliser sur la question. Il reste plusieurs phases au projet [de Ray-Mont Logistiques] sur lesquelles nous pouvons agir.»

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.