Montréal

«Griffintown mérite un excellent projet»

La mairesse de l’arrondissement du Sud-Ouest, Jacqueline Montpetit, se réjouit de voir qu’un projet concret est enfin sur la table pour le quartier Griffintown. Bien qu’elle concède que certaines améliorations peuvent encore être apportées au projet, elle souhaite sa réalisation. Métro a discuté du projet avec elle.

Que signifie le projet du groupe Devimco pour le quartier Griffintown et pour l’arrondissement du Sud-Ouest?  Il y a à Griffintown des endroits sous-dévéloppés, sous-utilisés. Il faut monter dans certaines tours au centre-ville pour voir à quel point il y a beaucoup de terrains de stationnement et de cours vides. Pourtant, on est dans un endroit de choix, près des plans d’eau, en plein coeur de la ville. Il est tout à fait légitime d’appeler au développement et de souhaiter que cet espace soit revitalisé.

Le Conseil du patrimoine a émis de sévères critiques contre le projet qui ne respecte pas, selon lui, l’histoire et le patrimoine du quartier. Des critiques se font aussi entendre quant à la hauteur des édifices qui seront construits ou à l’importance que prendront les commerces. Craignez-vous que le projet soit freiné dans son élan?  Il y a toujours place à amélioration. Il n’y a rien de coulé dans le béton. Si ce projet arrive à passer à travers tout le travail interne et les consultations publiques et si on est capable de donner forme à quelque chose d’excellent, il n’y a pas de raison pour qu’il ne voie pas le jour.

Les consultations publiques débutent jeudi, avez-vous eu des échos des citoyens?  De façon générale, je pense que les Montréalais ont le goût que la ville se développe, mais surtout que la ville se développe bien. Les gens ne sont pas fermés à tout développement et à toute revitalisation. Les préoccupations sont plus au niveau des exigences.

La ville est-elle décidée à y aller coûte que coûte avec le projet de Devimco?  Ce n’est pas une question de "coûte que coûte". On vise l’excellence. C’est sûr qu’on veut des projets et qu’on veut une revitalisation, mais pas n’importe comment et n’importe quoi.  

Articles récents du même sujet