Montréal

L'Ouest-de-l'Île sur le qui-vive

Le réchauffement soudain des températures prévu cette semaine pourrait entraîner une fonte rapide de la neige et faire grimper davantage le niveau de la rivière des Prairies, qui a déjà atteint un seuil critique. Les autorités de l’arrondissement de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève et de la Ville de Montréal sont sur un pied d’alerte et se préparent à faire face à d’importantes inondations.

«C’est très inquiétant», a déclaré le maire de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève, Richard Bélanger. Déjà, 40 maisons situées sur l’île Mercier, en face de l’île Bizard, ont été inondées et 30 de plus l’ont été à L’Île-Bizard même.

Quelque 250 autres résidences risquent d’y être inondées si l’eau devait monter davantage.

Sur l’autre rive de la rivière des Prairies, à Pierrefonds, 500 maisons risquent l’inondation. Toutefois, pour le moment, aucun débordement n’y a été rapporté.

Surveillance accrue

Les autorités sont passées en mode alerte et surveillent la rivière des Prairies 24 heures sur 24. Des mesures sont prises toutes les deux heures afin de surveiller la progression des eaux. «L’eau a grimpé de quatre pieds [1,22 m] en une semaine, a rappelé Claude Dauphin, responsable de la sécurité publique à la Ville de Montréal. Et on n’est qu’au début du processus. Il y a encore un couvert de glace sur la rivière et la neige accumulée sur les terrains n’est pas encore entièrement fondue.»

Serge Tremblay, coordonnateur des mesures d’urgence et directeur du service des incendies, s’attend d’ailleurs à ce que la rivière n’atteigne son débit d’eau maximal qu’entre le 23 et le 27 avril.

À L’Île-Bizard, on dit être prêt à faire face aux inondations. L’arrondissement a commandé 200 tonnes de sables, 7 000 sacs de plastique et 1 500 sacs déjà remplis de sable. Des endroits ont également été prévus pour accueillir les résidants si des évacuations devaient avoir lieu.

«On n’a pas pris le temps de calculer combien tout cela va nous coûter, a affirmé Richard Bélanger. La priorité pour le moment, c’est d’aider les gens. On calculera après.»

Articles récents du même sujet