Montréal

Retour vers le futur dans Saint-Léonard pour Michel Bissonnet

Michel Bissonnet quitte son poste de président de l’Assemblée nationale et rejoint l’équipe du maire Gérald Tremblay.

Il sera candidat au poste de maire de l’arrondissement de Saint-Léonard, le 21 septembre, pour remplacer l’ancien maire, Frank Zampino, parti vers le privé.

«J’ai commencé ma carrière au municipal et je vais la terminer au municipal», a dit hier l’ancien avocat de 66 ans qui a déjà été maire de Saint-Léonard de 1978 à 1981.

Il a indiqué qu’il n’abandonnerait son poste de député libéral de Jeanne-Mance-Viger qu’une fois élu. S’il devenait maire de Saint-Léonard, M. Bissonnet siégerait au conseil d’arrondissement avec son épouse, Yvette Bissonnet, qui occupe la fonction de mairesse par intérim depuis le départ de M. Zampino, le 4 juillet.

«Le meilleur président»

Parmi les dossiers importants de l’arrondissement, M. Bissonnet a mentionné la poursuite de la revitalisation de la rue Jean-Talon et de la place Viau. À la rigolade, il a aussi promis d’être «agressif» dans ses deman­des budgétaires adressées au maire de Montréal Gérald Tremblay.

«Il a été le meilleur président, a fait valoir Lise Grondin, chef de cabinet du président de l’Assemblée nationale. Il a rapproché le Parlement des citoyens grâce notamment à ses tournées dans les écoles secondaires.»

Articles récents du même sujet