Montréal

Bulletin scolaire de Montréal: la note de passage malgré tout

C’est la fin de l’année et la fin de la récréation pour Montréal. Après une année marquée par les scandales et les manquements éthiques, le maire de la ville, Gérald Tremblay, a malgré tout réussi à décrocher un troisième mandat consécutif. Coup d’Å“il au bulletin scolaire de sa Ville… qui devra faire ses devoirs.

Mathématiques : Montréal est capable du meilleur comme du pire. Au chapitre de la gestion financière, elle a conservé sa cote (Aa2 – fourchette haute) chez l’organisme de notation Moody’s. Par contre, elle semble mal maîtriser les bases de l’arithmétique et paie ses travaux d’infrastructures environ 30 % plus cher qu’ailleurs, selon une étude!
Note: B

Français : Peut faire mieux. Selon Statistique Canada, près de 206 000 Montréalais ne parlent pas le français. Cela représente 12,7 % de la population (anglophones et allophones confondus). En outre, seulement 56 % des Montréalais utilisent le français à la maison pour converser.
Note: B-

Éducation civique : Bonnet d’âne! Au moins six enquêtes de police pendent au nez de l’élève Montréal dans des affaires plutôt louches. Punition : Montréal devra relire le chapitre sur l’éthique et copier 200 fois : «Gaspiller l’argent des Montréalais, c’est mal. Promis, juré, je ne recommencerai plus!»
Note: D-

Sciences de la nature : Les efforts portent leurs fruits. Si le taux de récupération des déchets n’a pas atteint les 65 % fixés par Québec (seulement 31 %), la volonté est là. Le règlement sur les poêles à bois pour réduire le smog hivernal et la volonté d’ozoniser, d’ici 2013, les eaux usées déversées dans le Saint-Laurent sont des mesures qui vont dans la bonne direction.
Note: B

Travaux pratiques : Montréal fait preuve d’un manque de vision dans les grands projets (échangeur Turcot, rue Notre-Dame) et de rigueur dans leur réalisation (îlot Voyageur, CHUM, train de l’Est, Griffintown, alouette!). Essayer de s’inspirer des élèves Bordeaux et Barcelone et demander à papa Charest de lâcher les mains du volant pour signer les chèques de subventions plus rapidement.
Note: C-

Éducation physique : Montréal maîtrise bien les sports de ballon comme le soccer et le football (Alouettes et Impact champions), mais fait piètre figure dans les sports de glace… Il faut faire preuve de constance TOUTE l’année… et acheter un Lecavalier au plus vite!
Note: B+

Éducation artistique : Pas pire. On aime bien la nouvelle Place des festivals, le Plan lumière du Quartier des spectacles, l’essor des bibliothèques et la future salle de l’Orchestre symphonique. Côté activités, les festivals, c’est bien, mais il faudrait penser à copier un peu sur l’élève Labeaume de Québec pour imaginer de nouveaux concepts…
Note: B-

Prix de camaraderie : Remis au chef de classe, Gérald Tremblay, qui a accepté de prendre deux de ses adversaires (Richard Bergeron et Lyn Thériault) dans son équipe pour diriger la ville et qui est arrivé à recaser ses petits camarades du parti (Diane Lemieux, Michel Labrecque, André Lavallée) qui avaient perdu leurs élections.

Bilan : Montréal n’a pas connu une bonne année et devra travailler plus fort l’an prochain. Néanmoins, les efforts démontrés au cours du dernier trimestre laissent entrevoir des possibilités intéressantes pour l’année 2010, qu’il faudra cependant concrétiser… Yes we can!

Articles récents du même sujet