Montréal

Expansion possible du Marché des ruelles

Photo: Destination centre-ville/Pépinière&Co.

Après à peine trois jours d’existence, une expansion est déjà envisagée pour le projet pilote du Marché des ruelles, dans l’arrondissement de Ville-Marie.

Le marché, qui rouvre ses portes mercredi jusqu’à vendredi dans une ruelle autrefois délabrée de la rue Peel au sud de Sainte-Catherine, est une initiative de Destination centre-ville (DCV). L’organisme entrevoit la possibilité de reconduire le projet l’année prochaine, et même de l’étendre à d’autres ruelles du coin.

De 16h à 19h, trois jours par semaine, le marché permet aux passants, en bonne partie des travailleurs des tours à bureau du centre-ville, d’acheter des légumes et fruits frais produits au Québec après leur quart de travail.

D’après Anik de Repentigny, chargée de communication pour l’arrondissement de Ville-Marie, le projet pilote sera évalué en collaboration avec DCV en fin de saison pour déterminer l’«opportunité de la faire évoluer en 2015, que ce soit en terme de période, de durée et d’emplacements».

André Poulin, directeur général de DCV, juge que le marché a connu un bon succès lors de sa semaine inaugurale. «C’est bien parti! lance-t-il. Il va falloir prévoir plus de produits cette semaine, parce qu’on en a manqué la semaine dernière.»

Il n’est toutefois pas question pour le moment d’offrir une plus grande variété de produits, pour éviter de faire concurrence aux commerces déjà en place, affirme M. Poulin.

Ce dernier déplore d’ailleurs l’état des ruelles du centre-ville et voit le Marché des ruelles comme option pour se réapproprier ces allées «inexplorées et inexploitées». «Ça n’a pas d’allure que les ruelles soient dans cet état-là, se désole-t-il. Il faut les utiliser à d’autres fins que d’entreposer des vidanges.» Les ruelles au cœur du centre-ville, aux alentours de la rue Sainte-Catherine Ouest, sont les plus mal en point, estime-t-il.

marché-des-ruellesLe Marché de ruelles est situé dans une ruelle entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque, au coin de Peel.
[Crédit: Jeff Yates et Destination centre-ville]

Articles récents du même sujet