Montréal

Postes Canada: Coderre réduit en miettes une dalle de béton

Photo: Isabelle Bergeron/TC Media

Après les avertissements, l’action. Le maire Denis Coderre a procédé jeudi au démantèlement d’une dalle de béton destinée à accueillir une boite postale installée sans consultation ou autorisation dans un parc de l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro.

«C’est symbolique pour faire comprendre que c’est du sérieux. Le message qu’on envoie c’est que Postes Canada doit nous respecter. La bullshit c’est assez!» a-t-il déclaré. La société d’État installe actuellement plusieurs boîtes postales communautaires en prévision de la fin de la livraison du courrier à domicile.

Plusieurs curieux ont salué l’initiative du maire, dont Jacqueline Jacques. «C’est un moment historique. Montréal dit clairement qu’on ne peut pas ignorer les gens et faire ce qu’on veut», dit-elle.

Le maire réserve le même sort aux boîtes postales installées au parc-nature du Cap Saint-Jacques. «Moi je veux protéger les parcs, ça n’a pas d’allure», a ajouté M. Coderre en faisant notamment référence aux questions de sécurité pour les promeneurs et à «l’arrogance» de la société de la Couronne.

«Ils me poursuivront s’ils le veulent, mais le précepte du Queen can do no wrong, on repassera! C’est un service public, ils doivent nous respecter» avait-t-il dit plus tôt jeudi matin en conférence de presse. Le maire Coderre a l’intention de refiler la facture des travaux de démantèlement à Postes Canada. Un aménagement paysager remplacera la dalle au cours des prochains jours.

Le maire Coderre a rapidement reçu le soutien du NPD. «Qui a pensé que ce serait une bonne idée que de couler des dalles de ciment dans le Parc-nature de l’Anse-à-l’Orme? C’est inacceptable et c’est exactement la raison pour laquelle le NPD a promis d’annuler cette réforme», a affirmé Alexandre Boulerice député de Rosemont–La Petite-Patrie. «Postes Canada a fait 194M$ en profits l’an dernier, il n’y a absolument aucune justification économique pour éliminer la livraison à domicile et instaurer des boîtes communautaires nuisibles», a-t-il précisé.

Un porte-parole de Postes Canada a répondu par courriel que «nous sommes toujours disposés à travailler avec les municipalités dans le but de trouver les meilleurs emplacements et de discuter des préoccupations qui sont soulevées. Notre objectif est de sélectionner des emplacements qui sont sécuritaires, accessibles et pratiques pour les ménages dans chaque quartier. Nous serons heureux de discuter avec eux de leurs suggestions pour d’autres emplacements».

Un peu plus tôt en journée, le parti Projet Montréal avait dénoncé les méthodes unilatérales de certaines sociétés de juridiction fédérales telles que Postes Canada, le Canadien national ou le Canadien Pacifique qui «agissent comme si leurs actions n’avaient aucun impact sur les citoyens locaux». dans le cadre des élections le parti de Luc Ferrandez a présenté quatre actions stratégiques que le futur gouvernement fédéral devrait prendre pour contribuer à l’essor des métropoles canadiennes.

Avec Sara King-Abadi

Articles récents du même sujet