Manger et boire local

Une nouvelle urgence pour les jeunes en crise

Photo: Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Les enfants et adolescents vivant des crises en santé mentale dans le nord et l’est de Montréal ainsi qu’à Laval seront dès maintenant dirigés vers une nouvelle urgence spécialisée en pédopsychiatrie.

L’Hôpital Rivière-des-Prairies bénéficiera d’un financement récurrent du gouvernement du Québec de 1,4 M$ pour le fonctionnement d’une urgence secondaire en pédopsychiatrie, a annoncé officiellement lundi le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

«À l’heure actuelle, les jeunes en situation de crise sont dirigés vers l’une des salles d’urgence générale du territoire, comme les hôpitaux Jean-Talon, Fleury, Sacré-Cœur, Maisonneuve-Rosemont et de la Cité-de-la-santé de Laval», a expliqué le Dr Pierre Gfeller, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’île-de-Montréal. Mais il n’y a pas toujours de pédopsychiatre sur place.»

Selon la nouvelle structure, les médecins de ces hôpitaux peuvent référer rapidement ces jeunes à l’urgence de Rivière-des-Prairies, où ils recevront un encadrement spécialisé. «Prenez l’exemple d’un jeune de 13 ans qui commence une psychose. Un couloir d’urgence adulte, ce n’est pas le genre d’environnement qui favorise son rétablissement. On lui donne un accès facilité aux spécialistes et un environnement adapté», a illustré M. Barrette.

L’urgence dispose de six chambres. L’équivalent de 21 personnes y travailleront à temps plein, dont plusieurs professionnels de soins.

Le Dr Gfeller estime que cette unité répond à un besoin réel. Ouverte depuis le 8 septembre, l’urgence a accueilli jusqu’à présent une quinzaine d’enfants, la plupart entre 15 et 17 ans. «Il y a eu de tout: des problèmes liés à la toxicomanie, l’apparition de symptômes psychotiques, des troubles du comportement, des gestes suicidaires, a souligné le Dr Gfeller. La fin de l’adolescence est souvent l’âge de l’apparition de maladies mentales sévères.»

M. Barrette a souligné que les fonds nécessaires ont été dégagés grâce aux mesures d’optimisation effectuées ailleurs dans le réseau de la santé.

L’Hôpital de Montréal pour enfants (HME) et le CHU Sainte-Justine accueillent également les urgences en psychiatrie. Au HME, un pédopsychiatre est sur appel 24h sur 24, 7 jours sur 7. Cet hôpital reçoit plus de 1000 cas d’urgence psychiatrique par année.

Articles récents du même sujet