Actualités

Réfugiés syriens: les élus de Rosemont–La Petite-Patrie lancent un appel aux dons

Les élus de tous les paliers de gouvernance – fédérale, provinciale, municipale et scolaire – de Rosemont–La Petite-Patrie ont lancé un appel à la générosité des résidents de l’arrondissement. Ils ont décidé de s’unir pour inciter les citoyens à faire des dons pour réunir des familles syriennes sur le sol montréalais.

L’initiative a été mise en place par Françoise David, députée de Gouin.

«Ce n’est pas le temps de se poser 36 000 questions. C’est le temps d’agir, a lancé la porte-parole de Québec solidaire, à la table des élus réunis, vendredi, pour l’occasion. Si l’on est capable de se dire qu’on fait avancer les choses ensemble, cela nous fera du bien et on fera du bien aux autres également.»

L’appel aux dons a été lancé en partenariat avec La Maisonnée, organisme communautaire de La Petite-Patrie.

Tous les fonds recueillis seront reversés intégralement à Action Réfugiés Montréal, qui aide à la réunification familiale des réfugiés.

«Avec la crise en Syrie, nous avons vu le nombre de demandes quadrupler depuis 2013», indique Paul Clarke, directeur général d’Action Réfugiés Montréal. Il précise que l’organisme s’occupe actuellement des dossiers de 250 personnes, mais qu’il reste quelque 500 personnes sur une liste d’attente.

élus Rosemont Syrie

Amasser des fonds
Les différents élus comptent sur la générosité des résidents de l’arrondissement et de l’ensemble des Montréalais.

«Ce n’est pas le temps de calculer si c’est bon pour notre économie et notre taux de chômage. C’est le moment d’ouvrir notre cœur et notre portefeuille», a clamé Jean-François Lisée, député péquiste de Rosemont.

Le conseiller du district de Saint-Édouard, François Limoges, a demandé à la population d’être «sensible et généreuse envers des gens qui ont tout perdu».

«On vivait ce drame avec une certaine indifférence jusqu’à cette photo extraordinairement triste du jeune Alan Kurdi, retrouvé mort sur une plage de Turquie. Je peux vous dire qu’en tant que nouveau père d’un enfant de deux mois et demi, j’ai beaucoup pleuré devant cette image», a-t-il confié.

Les dons seront recueillis jusqu’au 31 décembre et permettront à plusieurs Syriens vivant à Montréal de faire venir des membres de leur famille.

Les dons doivent être faits par chèque au nom de la Maisonnée (avec en objet «parrainage collectif), à l’adresse suivante: 6865, avenue Christophe-Colomb, Montréal, Québec, H2S 2H3, ou en ligne.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *