Montréal

Bonis: la Fraternité des policiers interpelle le maire

Bonis: la Fraternité des policiers interpelle le maire
Photo: Josie Desmarais/Métro

Depuis mercredi matin, quatre panneaux publicitaires payés par la Fraternité des policiers de Montréal rappellent – de manière ironique – aux automobilistes de rouler prudemment. «Vous êtes sur le territoire des Boni$ Deni$», peut-on lire sur les affiches, une référence aux quotas de contravention imposés aux policiers par l’administration municipale

La Ville de Montréal a adopté en début d’année un nouveau programme de bonis à la performance pour ses cadres, dont ceux du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). L’un des critères d’évaluation pour les cadres du SPVM est le nombre de constats émis par les agents sous leur supervision.

Le syndicat qui représente les policiers de Montréal estime que de lier le nombre de contraventions émises ou la fermeture rapide de dossiers d’enquête à la rémunération des cadres du SPVM «place ces derniers en situation de conflit d’intérêts».

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *