National

Un comité remet un rapport sur le voyage de Trudeau en Inde

Un comité remet un rapport sur le voyage de Trudeau en Inde
Photo: Sean Kilpatrick/La Presse canadiennePrime Minister Justin Trudeau wife Sophie Gregoire Trudeau, and children, Xavier, 10, Ella-Grace, 9, visit the Golden Temple in Amritsar, India on Wednesday, Feb. 21, 2018. The national security and intelligence committee of parliamentarians has delivered a special report to Justin Trudeau on the prime minister's ill-fated trip to India. THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

OTTAWA — Le comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement a remis un rapport extraordinaire au premier ministre Justin Trudeau au sujet de sa visite controversée en Inde.

Mais ce rapport ne sera pas rendu public pour l’instant, et s’il l’est, il ne le sera pas entièrement.

Ce tout nouveau comité a indiqué que son rapport comportait 18 constatations et six recommandations fondées sur son examen des allégations d’interférence étrangère dans les affaires politiques canadiennes, les menaces à la sécurité du premier ministre et l’utilisation inappropriée de renseignements.

C’est à M. Trudeau de déterminer si ce rapport pourra être rendu public sans causer de risque à la sécurité nationale, aux relations internationales ou à la confidentialité entre un avocat et son client.

Une version expurgée du rapport pourrait être déposée à la Chambre des communes et au Sénat.

M. Trudeau a reçu le rapport. Selon un porte-parole, Matt Pascuzzo, il prendra «le temps de le lire et d’y répondre adéquatement».

L’enquête de ce comité — sa première investigation depuis sa création par le gouvernement fédéral — a été déclenchée à la suite des controverses qui ont miné le voyage officiel de M. Trudeau en Inde, en février. Jaspal Atwal, un individu déjà reconnu coupable de tentative de meurtre, avait été invité à deux événements auxquels participait le premier ministre.

Le comité compte sept députés, dont cinq libéraux, et trois sénateurs. Les conservateurs, les néo-démocrates et les factions indépendantes au Sénat y sont représentés.