National

Les anglophones sont-ils un peuple fondateur du Québec?

Les anglophones sont-ils un peuple fondateur du Québec?
Photo: Thinkstock

Selon un sondage mené par la firme Léger, les francophones et les non-francophones diffèrent toujours sur les fondements mêmes de la nation québécoise. Seulement le tiers des francophones considèrent les anglophones comme étant un peuple fondateur du Québec. Trois quarts des anglophones se considèrent comme tel.

Le sondage est diffusé par l’Association d’études canadiennes. On y lit que 37% des francophones, 77% des anglophones et 69% des allophones considèrent que les Québécois anglophones sont un peuple fondateur du Québec.

On note aussi que 90% des anglophones et 89% des allophones sondés croient que les anglophones ont apporté une contribution importante au Québec. Ce chiffre tombe à 55% des du côté des francophones.

Des sondages antérieurs menés par l’Association d’études canadiennes révélaient que la majorité des francophones du Québec s’accordaient pour dire que les anglophones étaient les peuples fondateurs du Canada. Mais leur rôle au Québec demeure un sujet de division.

Le président de l’AEC, Jack Jedbwab, estime que les anglophones sont marginalisés au Québec et que la communauté anglophone est souvent présentée comme une menace à la société. Critique face au débat autour de la salutation «Bonjour-Hi», il croit que la langue française n’est pas aussi faible que le prétendent certaines personnes.

« Je ne nie pas le Québec comme nation, mais est-ce que cette nation inclut les anglophones? C’est très imprécis dernièrement. Même les peuples autochtones, est-ce que la nation du Québec les inclut ou est-ce que c’est une nation parallèle?» – Jack Jedwab, président de l’Association d’études canadiennes

Jack Jedwab est d’avis que les anglophones, les francophones et les autochtones sont les peuples fondateurs de la province. «Si on est dans la négation de ce rôle, ça peut aussi justifier que les commissions scolaires anglophones ne sont pas reconnues parce qu’on enlève le rôle de fondateur de cette communauté à l’histoire du Québec», fait-il valoir.

«C’est vraiment ambigu dernièrement, même si on continue de marteler que le Québec est une nation inclusive. Dans cette mesure, le sondage est intéressant parce que ça démontre que les francophones ne sont pas d’avis que les anglophones sont un peuple fondateur du Québec», conclut-il.