National
13:43 15 mars 2020 | mise à jour le: 15 mars 2020 à 15:59

Coronavirus: le PQ veut réévaluer les règles de sa course à la chefferie

Coronavirus: le PQ veut réévaluer les règles de sa course à la chefferie
Photo: François Laplante-Delagrave/AFPUn partisan du Parti québécois (PQ), en 2014

Le Parti québécois (PQ) s’apprête à «réévaluer le calendrier et certaines règles de sa course à la chefferie». Cette décision a été prise en raison de la pandémie de coronavirus.

C’est la directrice de la course au leadership, Agnès Maltais, qui en a fait part sur son compte Twitter, dimanche. «Nous allons convoquer la conférence de coordination pour en discuter», a-t-elle écrit.

Cette décision survient après la décision d’un candidat, Frédéric Bastien, de suspendre ses annonces. En «solidarité avec le chef de la nation», le candidat à la chefferie du Parti québécois (PQ) Frédéric Bastien demandait également le report de la date du scrutin sur la direction, prévu au mois de juin.

Rejoint plus tôt dimanche, le responsable des relations de presse du PQ, Lucas Medernach, n’avait pas fait allusion à un report de la date du scrutin.

«On se réserve le droit d’organiser la révélation des résultats à huis-clos et webdiffusés, suivant l’évolution de la situation», avait-il indiqué à Métro.

Les candidats se placent

«Pour ma part je cesse mes annonces liées à la course et je pense que la date du scrutin et des mises en candidature doivent être remises à plus tard», avait signalé Frédéric Bastien sur sa page Facebook, dimanche matin.

Les adversaires de M. Bastien dans le concours péquiste souhaitent attendre les décisions des organisateurs.

«Je ne suis pas fermé à des reports, signale le candidat Paul St-Pierre-Plamondon. Mais prendre la décision en seulement 48 heures [après les mesures gouvernementales], ça doit être soupesé.»

«Nous n’appuyons pas sa démarche. […] À l’heure actuelle, rien ne nécessite un report, selon la direction du PQ», avance l’attaché de presse de Guy Nantel, Martin Beaudry.

Sylvain Gaudreault, lui, se met «en mode attente» avant que Mme Maltais et ses équipes prennent une décision finale.

«Je vais, dans les prochains jours, me concentrer sur mon travail de député», a affirmé à Métro l’élu de Jonquière.

L’exécutif aux aguets

Seul l’exécutif de la course au leadership a le pouvoir d’apporter des modifications aux règles du concours. Jeudi, le parti avait d’ailleurs décidé de tenir ses deux débats par webdiffusion.

Le Parti libéral du Québec, qui tient aussi sa course à la direction, fera d’ailleurs de même pour ses cinq débats.

Au PLQ comme au PQ, la date du scrutin reste pour le moment inchangée. Elle se tiendra le 31 mai pour la première course et le 19 juin pour la deuxième.

Articles similaires