National
10:02 22 mars 2020 | mise à jour le: 22 mars 2020 à 15:26 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: Hydro-Québec suspend les frais liés aux factures impayées

Coronavirus: Hydro-Québec suspend les frais liés aux factures impayées
Photo: Josie Desmarais/MétroLe siège social d'Hydro-Québec pendant une pluie verglaçante.

En pleine crise du coronavirus, Hydro-Québec va suspendre pour une période indéterminée les pénalités financières liées aux factures impayées. Cette mesure vient s’ajouter à la promesse annoncée le 16 mars de prolonger le moratoire sur les interruptions de service.

L’épidémie de coronavirus gagne du terrain au Québec, mettant en pause une bonne partie de son économie. Alors que la fin du mois approche, de nombreux Québécois ayant perdu leur travail craignent de ne pas pouvoir payer leur loyer et leurs factures.

C’est pourquoi Hydro-Québec a décidé de ne pas pénaliser davantage ses client qui ne sont pas en capacité de payer leur facture d’électricité. La décision prendra effet dès lundi le 23 mars.

«L’ensemble des mesures vise à soulager nos clients dans un contexte exceptionnel», peut-on lire dans un communiqué de presse émis dimanche.

«Jusqu’à nouvel ordre»

Rien ne dit jusqu’à quand précisément s’étendront ces mesures.

«En réalité, c’est vraiment jusqu’à ce que l’impact du coronavirus sur les gens leur permette de retrouver leur aplomb financièrement. Mais on ne va pas s’avancer avec une date», a indiqué à Métro l’attaché de presse de la société d’État Cendrix Bouchard.

La durée de la crise du coronavirus demeurant incertaine, Hydro-Québec invite ses clients en difficulté à planifier le report des paiements dès maintenant. Ceux-ci peuvent conclure une entente avec le fournisseur d’électricité par téléphone, au 1 888 385-7252, ou sur le site web d’Hydro-Québec.

«On va quand même continuer d’envoyer les factures parce qu’il y a bon nombre de gens qui peuvent choisir de continuer à les payer», a précisé M. Bouchard.

«C’est une bonne nouvelle pour tout le monde», a pour sa part signalé le premier ministre François Legault dans son point de presse quotidien, dimanche.

Plus tôt dans la semaine, la compagnie avait annoncées des premières mesures permettant aux clients résidentiels et d’affaires de faire face aux conséquences de la crise du coronavirus. Le moratoire hivernal sur les interruptions de service est ainsi prolongé jusqu’à nouvel ordre.

Pas de mise à pied

Hydro-Québec traverse une période mouvementée de son histoire. Le 11 mars, son président-directeur depuis 2015, Éric Martel, a quitté le navire au moment où les effets du coronavirus commençaient à se faire ressentir.

Malgré ce départ-surprise et malgré les effets de la crise sanitaire, Hydro n’a procédé à aucune mise à pied, soutient Cendrix Bouchard.

«En lien avec le coronavirus, il n’y a pas eu de mise à pied, non», signifie-t-il.

Les équipes de la société d’État sont sur le pied d’alerte au cas où une intervention terrain devenait nécessaire, ajoute le relationniste.

«On est après tout un service essentiel. On rappelle les règles sanitaires, il y a des produits désinfectants disponibles, on a des plans de contingence», assure M. Bouchard.

Les congés fiscaux temporaires se multiplient pour les Québécois. La remise des rapports d’impôts tout comme le versement des comptes de taxes municipales auront lieu plus tard que prévu, soit le 1er juin.

– Avec des informations de François Carabin

Articles similaires