National
14:49 3 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 14:49

Le gouvernement Trudeau débloque 100 M$ pour l’aide alimentaire d’urgence

Le gouvernement Trudeau débloque 100 M$ pour l’aide alimentaire d’urgence
Photo: Capture d'écranJustin Trudeau

Ottawa débloque 100 M$ pour aider des organismes à distribuer de l’aide alimentaire aux citoyens dans le besoin à travers le pays alors que la crise du coronavirus vient exacerber la précarité financière de nombreux Canadiens.

«À travers le pays, nous voyons les banques alimentaires qui manquent de nourriture pour répondre aux besoins», a soulevé le premier ministre vendredi lors de son point de presse quotidien, à Ottawa. 

La crise sanitaire du coronavirus a bouleversé les activités des banques alimentaires, qui doivent faire face à une baisse importante du nombre de bénévoles pour les épauler, plusieurs d’entre eux étant en isolement volontaire. Pendant ce temps, les besoins en aide alimentaire sont croissants auprès d’une partie de la population, qui écope notamment de la fermeture des commerces non essentiels.

«À cause de la COVID-19, les banques alimentaires et autres organisations communautaires n’arrivent plus à répondre à la demande. Elles ont perdu plusieurs bénévoles, souvent des aînés», a souligné lors d’un point de presse subséquent la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau.

Cette dernière a par ailleurs souligné que plusieurs organismes ont dû multiplier les livraisons d’aide alimentaire à domicile à des personnes en isolement volontaire en raison de la propagation du coronavirus.

«Les dons en denrées et en argent se font de plus en plus rares», a-t-elle aussi constaté.

Aide alimentaire d’urgence

Ainsi, Ottawa distribuera une somme de 100 M$ à de grandes organisations qui s’assureront de livrer ces provisions aux Canadiens les plus vulnérables, incluant les membres des communautés autochtones ou nordiques. Parmi ces organismes, on compte Banques alimentaires Canada, le Club des petits déjeuners et l’Armée du Salut.

«On sait que vous êtes nombreux à traverser une période difficile, mais je veux que vous sachiez que le gouvernement ne vous laissera pas tomber», a ajouté M. Trudeau. 

Matériel médical

Le premier ministre a par ailleurs annoncé avoir conclu une entente avec Amazon Canada pour la livraison de matériel médical aux provinces. Ottawa espère ainsi éviter que des masques destinés au Canada soient acheminés ailleurs dans le monde.

En date de vendredi après-midi, le Canada compte 12 360 cas de contamination au coronavirus de même que 191 décès.

«Il faut tenir compte du fait que tout le monde pourrait être infecté et qu’il faut conserver les deux mètres de distance», a souligné vendredi l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Theresa Tam. 

Afin de faire face à cette crise, le pays pourrait conserver ses mesures de distanciation sociale encore «des mois», a indiqué M. Trudeau jeudi.

«J’aimerais pouvoir vous dire quand tout cela va prendre fin. Mais la réalité, c’est que ça va dépendre de chacun d’entre nous. Le meilleur moyen de terminer tout ça rapidement, c’est d’écouter les recommandations des experts.» -Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Aide aux personnes à faible revenu

Les personnes à faible revenu pourront par ailleurs bénéficier plus tôt que prévu de la bonification du crédit de TPS.

«On avait dit que les adultes admissibles recevraient jusqu’à 300$ et jusqu’à 150$ par enfant à partir du mois de mai, mais je peux maintenant confirmer qu’ils recevront de l’aide dès ce mois-ci, en avril», a indiqué M. Trudeau.

À trois jours du lancement officiel de la Prestation canadienne d’urgence, Ottawa n’a toujours pas clarifié certains détails l’accessibilité de ce programme d’aide pour certains travailleurs. Les pompiers volontaires ont notamment déploré qu’ils pourraient ne pas y avoir droit en raison de ses critères restrictifs.

«Dans la grande majorité des cas, les gens sont contents de savoir qu’ils vont pouvoir joindre les deux bouts dans les prochaines semaines. Il y a des cas plus spécifiques, comme celui des pompiers volontaires, pour lesquels les informations ne sont pas encore parfaites, mais on y travaille très fort et ça va venir rapidement», a assuré le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Duclos. 

Articles similaires