National
12:46 1 juin 2020 | mise à jour le: 1 juin 2020 à 16:24 temps de lecture: 3 minutes

Ottawa devance 2,2 milliards de dollars pour les municipalités

Ottawa devance 2,2 milliards de dollars pour les municipalités
Photo: Dave Chan/AFPLe premier ministre, Justin Trudeau

Alors que les municipalités exigent jusqu’à 10 G$ à travers le Canada, Ottawa répond partiellement. Le gouvernement fédéral devancera le versement d’une somme de 2,2 G$ aux villes et aux villages du pays afin de limiter les bris de service engendrés par la COVID-19. Des municipalités dénoncent une demi-mesure.

Il ne s’agit pas ici de nouvel argent. Ottawa permettra plutôt aux provinces de piger dans un fonds fédéral annuel plus rapidement, et les provinces détermineront comment ces sommes seront départagées entre les municipalités à travers le pays.

«Même si ce n’est pas notre champ de compétence, nous avons de l’argent. […] Mais les provinces doivent être présentes», a constaté l’élu libéral, lors de son point de presse quotidien.

M. Trudeau a d’ailleurs souligné que des pas supplémentaires devront être pris. «Je suis très inquiet pour les services fournis aux populations. Une gamme de services est menacée», a indiqué le premier ministre.

Il s’inquiète notamment pour la survie du transport collectif. «Il y a plusieurs municipalités qui doivent ajouter plus de wagons, plus d’autobus. En même temps, il y a moins de gens qui prennent le transport en commun», a-t-il convenu.

«Il faut en faire plus et on va en faire plus.» – Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Montréal laissée sur sa faim

À Montréal, on se déçoit que l’annonce ne représente pas de réels versements d’argent.

«Cela demeure donc insuffisant pour couvrir les dépenses extraordinaires ainsi que les pertes de revenus provoquées par la COVID-19», a indiqué dans un échange de messages texte l’attachée de presse du cabinet de la mairesse Valérie Plante.

Le temps presse, souligne Geneviève Jutras. «Les besoins sont grands, a-t-elle ajouté. Le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux doivent faire preuve de leadership et venir en aide rapidement aux municipalités par l’entremise d’un fonds de fonctionnement d’urgence. Sans cette aide, les municipalités seront à court d’options.»

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) chiffre les besoins en immobilisation à environ 1 G$ uniquement pour la province. Rejointe lundi, sa présidente Suzanne Roy s’est aussi montrée déçue.

«Pour le transport collectif, il faut vraiment de l’argent neuf dédié à compenser les pertes. L’annonce d’aujourd’hui ne change rien à notre situation», a-t-elle tonné.

Racisme: «du travail à faire»

«Le racisme anti-noir existe encore au Canada». Le premier ministre a convenu lundi que des situations comme la mort d’un homme afro-américain aux mains de la police existent aussi au Canada.

«Pour plusieurs Canadiens, ces images sont beaucoup trop familières», a-t-il signalé.

Plusieurs Montréalais noirs sont morts lors d’interventions policières dans les dernières années. Plus récemment, la mort de Pierre Coriolan faisait l’objet d’une enquête du Bureau du Coroner.

La police de Toronto enquête par ailleurs sur la mort de Regis Korchinski-Paquet dans la Ville-Reine. Certains allèguent que cette dernière aurait été jetée de son balcon par un agent.

Lundi, M. Trudeau a appelé les Canadiens non noirs à agir en «alliés» à mesure que des manifestations antiracistes se déploient au Canada.

Interrogé sur son utilisation du «blackface» quand il était jeune et les impacts que cela pouvait avoir sur la crédibilité de son discours, M. Trudeau a de nouveau tenu à s’excuser.

«Je regrette profondément mes actions, qui ont fait du mal à beaucoup de gens», a-t-il laissé tomber.

Articles similaires