National
19:25 29 juillet 2020 | mise à jour le: 29 juillet 2020 à 19:58 temps de lecture: 3 minutes

La Croix-Rouge encore loin de son objectif dans les CHSLD

La Croix-Rouge encore loin de son objectif dans les CHSLD
Photo: Spencer Platt/Getty Images

La Croix-Rouge devait déployer près de 900 personnes pour aider les CHSLD dans la lutte contre le coronavirus et elle est encore loin de son objectif.

Le gouvernement fédéral avait annoncé le déploiement d’un effectif de 900 personnes recrutées par la Croix-Rouge pour prêter main-forte dans les CHSLD.

L’objectif était de prendre la relève des Forces armées canadiennes, déployées jusqu’au 26 juin.

En date du 27 juillet, seulement 160 des 900 personnes annoncées étaient déployées sur le terrain pour aider à lutter contre le coronavirus.

D’ici la fin de la semaine, 75 employés de plus iront sur le terrain.

«Nous avions déjà évalué et retenu 957 candidatures», souligne Carole Du Sault, directrice des communications de la Croix-Rouge à Métro.

Sur les personnes retenues, 709 ont eu une «journée de formation en ligne et deux jours de formation en présence».

«Plusieurs centaines de personnes sont prêtes à être mobilisés», insiste Mme Du Sault.

«On a mobilisé, recruté, formé la force humanitaire qu’on attendait de la part de la Croix-Rouge.» – Carole Du Sault, directrice des communications de la Croix-Rouge

Du temps pour recruter et former

Si les 900 personnes annoncées ne sont pas encore actives sur le terrain, c’est qu’il fallait du «temps pour lancer le recrutement, c’est une nouvelle force humanitaire que la Croix-Rouge met sur pied, il s’agit pas là de nos bénévoles dûment formés».

Aussi, la directrice des communications de la Croix-Rouge explique «qu’on va là où on nous identifie les besoins».

La décision des lieux d’intervention des nouveaux employés découle d’«un dialogue qui doit être fait entre le ministère de la Santé, les CISSS, les CIUSS» et la Croix-Rouge.

Ces nouveaux employés auront des «fonctions d’aide aux services donc des tâches légères». Pas de manipulation au programme, mais plutôt de la distribution de nourriture, de l’aide dans le quotidien des bénéficiaires et des animations.

La mission de la Croix-Rouge est jusqu’à la mi-septembre.

La majorité des lieux de vie «sous contrôle»

Au cabinet du premier ministre François Legault, on assure que les besoins sont quotidiennement évalués et que «le déploiement des effectifs de la Croix-Rouge se poursuit».

«À l’heure actuelle, la grande majorité des milieux de vie pour personnes âgées est sous contrôle», mais il y a «encore quelques établissements où la situation est plus difficile et qui nécessitent l’aide de la Croix-Rouge, principalement à Montréal», souligne Ewan Sauves, l’attaché de presse du premier ministre.

Si la situation sur le terrain le nécessite, «les CISSS et CIUSSS n’hésiteront pas à faire appel à davantage de ressources de la Croix-Rouge».

«Le gouvernement fédéral nous a assuré que des effectifs sont disponibles et prêts à être déployés dans nos CHSLD tant que la pandémie ne sera pas résorbée dans son ensemble.» – Ewan Sauves, attaché de presse du premier ministre

Du renfort sera prêt dès le 15 septembre, car les «10 000 nouveaux préposés en CHSLD formés s’ajouteront dans le réseau».

«Ça nous aidera grandement à atténuer les effets d’une deuxième vague», indique M. Sauves.

Articles similaires