Les choix de la rédac
11:45 16 septembre 2020 | mise à jour le: 16 septembre 2020 à 17:05 temps de lecture: 3 minutes

Plus de 300 nouveaux cas, Legault étudie l’intervention dans les résidences

Plus de 300 nouveaux cas, Legault étudie l’intervention dans les résidences
Photo: Martin Ouellet-Diotte/AFPFrançois Legault

Pour la première fois depuis le mois de juin, Québec dépasse les 300 nouveaux cas. Ce plateau, principalement causé par les rassemblements dans les résidences privées, force le gouvernement de François Legault à évaluer des options pour intervenir à l’intérieur même des maisons.

C’est ce qu’a évoqué en mêlée de presse le chef caquiste, mercredi. Il continue de répéter que l’essentiel des infections récentes provient des rassemblements en milieu privé.

«Difficile, effectivement pour le gouvernement et les policiers, de pouvoir contrôler la situation dans les maisons», a-t-il laissé tomber.

Toujours est-il, croit le premier ministre, que plusieurs options sont sur la table. «Il y a des discussions entre la sécurité publique et le [Directeur des poursuites criminelles et pénales] pour voir comment, éventuellement, on pourrait travailler», a ajouté M. Legault.

Pour entrer dans une résidence privée au Québec, les policiers ont besoin d’un mandat.

«Évidemment, il y a beaucoup de maisons au Québec.» – François Legault

Intervenir dans les manifestations?

Mardi, une foule opposées aux mesures sanitaire s’était entassée, sans masques, sur la colline parlementaire. S’il dit avoir entendu les manifestants de son bureau de l’Assemblée nationale, le premier ministre n’envisage pas d’intervention immédiate.

«On est dans une société de droit, ce n’est pas nécessairement simple», a-t-il indiqué. Selon les consignes de santé publique, un rassemblement extérieur à plus de 250 personnes est interdit. Aucun policier n’est toutefois intervenu dans une manifestation depuis l’émission de ces règlements.

«On est dans une société de droit, ce n’est pas nécessairement simple», a ajouté M. Legault, mercredi.

Plus tôt, le Parti québécois lui avait carrément demander de limiter les manifestations le temps que la crise sanitaire durera.

«Est-ce qu’on veut faire des martyrs, entre guillemets, de ces personnes-là?» – François Legault, sur les manifestants

Chiffres du jour

En plus des 303 nouveaux cas de COVID-19, Québec rapporte mercredi trois décès, dont deux survenus du 9 au 14 septembre.

Les projections sur la pandémie, demandées unanimement par les groupes d’opposition, n’ont toutefois pas été mises à jour depuis juin, selon le premier ministre.

«Moi aussi, là, je demande à la santé publique de mettre ça à jour, mais pour l’instant, ils n’ont pas assez d’information pour bien comprendre où on s’en va», a avancé M. Legault.

Articles similaires