Les choix de la rédac
15:36 17 septembre 2020 | mise à jour le: 17 septembre 2020 à 17:01 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: les hôpitaux anglophones plus efficaces que les francophones, évoque Dubé

COVID-19: les hôpitaux anglophones plus efficaces que les francophones, évoque Dubé
Photo: Josie Desmarais/MétroLe ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé

Vantés par le passé pour leur gestion du personnel, les hôpitaux anglophones obtiennent maintenant le sceau d’approbation de Christian Dubé. Le ministre de la Santé et des services sociaux a évoqué jeudi une plus grande efficience dans ces établissements pour faire parvenir le résultat d’un test de COVID-19.

«Comment, à l'[Hôpital général juif de Montréal], on peut se connecter par texto avec un patient et on ne peut pas le faire du côté français?», a demandé l’élu lors d’un point de presse à Québec.

M. Dubé faisait référence aux méthodes de travail du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Là-bas, la clinique de dépistage sans rendez-vous – basée sur le terrain du Jewish – envoie des messages texte aux personnes qui ont reçu un test négatif.

«Pourquoi ne prenons-nous pas ces meilleures pratiques?», s’est à nouveau interrogé le ministre de la Santé. Il s’engage à revenir avec «d’autres façons» de communiquer avec les patients.

En discussion avec les présidents-directeur généraux des CIUSSS du Québec, jeudi midi, M. Dubé leur a fait part de leur insatisfaction. Plusieurs longues files d’attente se forment en bordure des cliniques de tests.

«Le niveau de service n’est pas acceptable.» – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Des échos de 2018

Dans un tout autre contexte, en 2018, l’ex-premier ministre Philippe Couillard avait déjà encensé le travail du système de soins anglophone. On rapportait à l’époque l’élimination quasi-complète du temps supplémentaire obligatoire pour les infirmières du milieu anglo.

«Comment ça se fait que des grands hôpitaux de la grande région de Montréal, avec le même ministre, le même gouvernement, les mêmes budgets, sont capables de presque éliminer le temps supplémentaire obligatoire et d’autres, apparemment, ne le sont pas?», avait laissé entendre l’élu libéral, dans une question qui rappelle bien celle que posait jeudi le ministre Dubé.

Articles similaires