National
05:00 3 novembre 2020 | mise à jour le: 3 novembre 2020 à 07:17 temps de lecture: 3 minutes

Emploi: les Autochtones écopent davantage de la COVID-19

Emploi: les Autochtones écopent davantage de la COVID-19
Photo: Justin Tang/La Presse canadienneLes bureaux de Statistiques Canada, situés à Ottawa.

La pandémie de Covid-19 a causé un ralentissement sans précédent de l’emploi et des heures travaillées chez les personnes autochtones, plus particulièrement les femmes, au cours des six mois qui ont suivi le début de la pandémie.

C’est ce que révèle une étude de Statistique Canada fondée sur les données de l’Enquête sur la population active pour présenter les tendances à l’égard de l’emploi, du chômage et de l’activité sur le marché du travail des Autochtones vivant hors réserve et dans les provinces.

Alors que l’emploi chez les Autochtones et les non-Autochtones a d’abord diminué dans des proportions semblables, la reprise de l’emploi chez les Autochtones a ensuite été plus lente.

En effet, la pandémie a fait passer le taux d’emploi des Autochtones vivant hors réserve dans les provinces de 57,0% à 50,7%. L’emploi a ensuite repris partiellement durant l’été, portant leur taux d’emploi à 51,9%.

En comparaison, l’ampleur des pertes d’emploi au début de la pandémie chez les personnes non autochtones est passé de 61,2% à 54,2%. Il a ensuite rebondi en partie pour se situer à 58,0% au cours de l’été.

Au cours de la période de trois mois ayant pris fin en août 2020, le taux de chômage a baissé chez les non-Autochtones pour se situer à 11,2%. Toutefois, celui des Autochtones a peu varié, s’établissant à 16,8%.

Il s’agit d’une indication supplémentaire selon laquelle la reprise du marché du travail a été plus lente chez les Autochtones, précise-t-on.

Une grande partie de la hausse du taux de chômage chez les Autochtones est attribuable à la mise à pied temporaire de travailleurs. Ceux-ci sont d’ailleurs surreprésentés dans certains groupes de professions qui ont connu des baisses d’emploi depuis le début de la pandémie.

Femmes autochtones et emploi

Lors de l’enquête, les femmes autochtones ont fait part de répercussions négatives plus marquées.

Si le taux d’emploi des hommes autochtones est passé de 58,5% à 51,7% avec l’arrivée de la pandémie, il est passé de 55,6% à 49,9% chez les femmes issues de cette communauté.

Parmi les hommes autochtones, l’emploi a ensuite rebondi au cours de la période de trois mois ayant pris fin en août pour atteindre 55,6%.

En revanche, pour la même période, le taux d’emploi des femmes autochtones a continué de diminuer pour s’établir à 48,4%.

Les pertes d’emploi d’une année à l’autre ont également été supérieures chez les femmes.

Par rapport à la même période en 2019, le taux d’emploi au cours de la période de trois mois ayant pris fin en août 2020 était 7,5 points de pourcentage inférieur chez les femmes. Il était de 6,2 points de pourcentage inférieur chez les hommes.

Articles similaires