National
11:24 20 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 16:48 temps de lecture: 5 minutes

COVID-19: la deuxième vague a fait plus de 1000 morts à l’automne au Québec

COVID-19: la deuxième vague a fait plus de 1000 morts à l’automne au Québec
Photo: Denis Germain/MétroUn citoyen en train de se faire tester dans une clinique de Pointe-Saint-Charles.

Alors que les nouveaux cas continuent d’augmenter au Québec, le nombre de morts depuis le début de la deuxième vague a dépassé les 1000 morts. Prés de 1003 personnes ont perdu cette automne à cause de la COVID-19.
Le Québec recense 32 décès supplémentaires dont 9 survenus dans les dernières 24 heures, 22 entre le 13 et le 18 novembre, et 1 à une date inconnue. Le bilan humain de la COVID-19 au Québec s’alourdit donc et passe ainsi à 6774 décès, deux morts ayant été retiré du total car non attribuable après enquête à la COVID-19.

1259 nouvelles infections de COVID-19 ont été recensées depuis 24 heures. Montréal enregistre le plus de nouveaux cas en 24 heures (294) suivis de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean avec 213, la Montérégie avec 159 et la Capitale-Nationale avec 138. Depuis le début de la pandémie de COVID-19 au Québec, le total des infections atteint les 129 699 personnes.

Hier le premier ministre François Legault et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda ont annoncé que Québec permettra la tenue de rassemblements à 10 personnes pour quatre jours consécutifs de la période des Fêtes.

Les hospitalisations ont diminué de 27 par rapport à la veille pour atteindre un cumul de 624. Le nombre de personnes aux soins intensifs a lui aussi diminué de 5 et passe à 96 personnes.

Quant aux prélèvements pour la date du 18 novembre, ceux-ci s’élèvent à 34 703 pour un total de 3 621 067 tests.

Un dépassement des capacités hospitalières hors Montréal «ne peut être exclu»

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a mis à jour ce vendredi ses deux rapports hebdomadaires de projections sur les besoins hospitaliers.

Il ressort dans ces rapports que les cas sont en légère hausse par rapport à la semaine passée (8 979 contre 6 8663). Au cours de la semaine, l’INESSS recense 433 personnes présentent des risques élevés d’hospitalisations soit une augmentation de 27% par rapport à la moyenne des 4 semaines. Ce sont principalement les personnes de 80 ans et les personnes ayant un profil de comorbidité qui ont connu la plus forte augmentation.

La tendance est cette fois-ci à la hausse concernant les nouvelles hospitalisations selon l’INESSS.
Si les projections ne prévoient pas de dépassement des capacités hospitalières à Montréal pour les quatre prochaines semaines, le risque « ne peut être exclu » en ce qui concerne les autres régions. Selon l’institut, cette projection de l’augmentation des hospitalisations peut s’expliquer par des éclosions dans certains milieux de vie comme ceux hébergeant des personnes âgées. «Si les éclosions dans ces milieux étaient évitées, la capacité hospitalière dédiée pourrait être suffisante dans ces régions», souligne l’INESSS.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a réagi à cette projection de l’INESSS: «Bien que la situation ait été assez stable au cours des dernières semaines, des risques de plus en plus élevés de dépassement des capacités hospitalières commencent à se profiler, tout particulièrement dans certaines régions hors de Montréal. Avec les Fêtes qui s’en viennent, il demeure crucial de se montrer encore plus disciplinés, et de tout faire pour protéger davantage les personnes les plus vulnérables.»

«La situation demeure sous contrôle, mais notre marge de manœuvre s’amincit, et c’est pourquoi j’invite l’ensemble de la population à redoubler d’efforts pour les prochaines semaines.»- Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

1028 écoles avec cas actifs de COVID-19 au Québec

Le Ministère de l’Éducation a mis à jour ses données en ce qui concerne les infections dans le réseau scolaire pour la date du 18 novembre. Celles-ci font état d’une légère hausse des cas positifs actifs dans le réseau de la province avec près de 3604 infections (2884 élèves et 720 membres du personnel).

Près de 11 935 personnes ont été testées positives dans le réseau scolaire depuis le début de l’année scolaire au Québec. Le ministère en dénombre néanmoins 8331 qui sont considérés comme rétablis et de retour à l’école (dont 6743 élèves et 1588 membres du personnel).

Le nombre de classes touchées continue de baisser avec une diminution de 32 classes fermées à cause d’une infection de COVID-19, pour un total de 1271. 9 écoles sont fermées ou partiellement fermées.

Près de 1937 écoles ont été touchées par des infections de COVID-19 depuis la rentrée de septembre. Néanmoins 909 écoles ne présentent plus de cas actifs depuis 14 jours et sont retirées de la liste. Le nombre d’écoles ayant au moins un cas positif actif augmente ainsi légèrement de 1 et passe à 1028 écoles.

Articles similaires