National
08:32 18 décembre 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 10:01 temps de lecture: 4 minutes

Ces choses qui n’ont pas eu lieu en 2020

Ces choses qui n’ont pas eu lieu en 2020
Photo: Courtoisie – CDPQ Infra

La pandémie a privé les Montréalais et le reste du monde de nombreux événements, projets et rassemblements qui devaient avoir lieu en 2020. En voici quelques-uns qui ont été reportés à l’an prochain.

Le REM


La pandémie est un des facteurs qui a contribué à retarder le REM. La découverte de possibles charges explosives dans le tunnel Mont-Royal a aussi compliqué les choses. Tous ces éléments ont fait en sorte que la mise en service de la phase 1 est prévue un an plus tard, soit en 2022. Le 14 décembre, François Legault annonçait la bonification du tracé du REM. Il sera prolongé vers l’est, jusqu’à Pointe-aux-Trembles, et vers le nord, jusqu’au Cégep Marie-Victorin, à Anjou, ajoutant ainsi une vingtaine de stations. Le «REM de l’Est» est évalué à 10 G$, faisant plus que doubler la facture initiale de ce train électrique. Il s’agit de l’investissement le plus important jamais consenti dans un projet de transport collectif au Québec.

Jeux olympiques de Tokyo
Le CIO songe à reporter les Jeux olympiques de Tokyo

Le 22 mars 2020, les comités olympique et paralympique canadien annonçaient leur décision de ne pas envoyer d’athlètes aux Jeux olympiques de Tokyo vu les risques liés au coronavirus, qui commençait alors son sombre tour du monde. Le Comité international olympique (CIO) s’était jusque-là refusé à reporter le rendez-vous de Tokyo 2020, malgré les critiques. Ce qu’il fera finalement deux jours plus tard. Selon le vice-président du CIO, John Coates, les JO 2020 auront bien lieu du 23 juillet au 8 août 2021, «avec ou sans coronavirus». Dans quelles conditions? Avec des spectateurs? Avec vaccin obligatoire? Les prochains mois en décideront.

Le rapport de la Commission Laurent

La Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse a pris du retard en raison de la pandémie. La présidente des travaux, Régine Laurent, a demandé un délai jusqu’en 2021. Mise sur pied après le décès de «la fillette de Granby», la Commission a la lourde tâche de faire un portrait des lacunes de la DPJ, mais aussi de proposer des solutions. On sait d’ores et déjà qu’une des recommandations de la Commission sera de créer un poste de directeur national de la Protection de la jeunesse.

Tous les grands festivals

festivals Québec

Ils ont été les grands absents de cet été morose. Après des annulations et des reports, les festivals commencent doucement à planifier de nouveau leurs éditions manquées avec le public, pour cette nouvelle année qu’ils espèrent voir rimer avec réussite et sécurité. Dans les derniers jours, on a appris que l’Igloofest se tiendra encore de manière virtuelle ce début d’année 2021, mais d’autres festivals, dont Osheaga, ont confirmé les rendez-vous et dévoilé quelques têtes d’affiche, tout en annonçant vouloir respecter les mesures sanitaires. Le grand retour des festivals sonne comme une lueur d’espoir pour un secteur culturel rudement touché.

Le Grand Prix du Canada

Grand Prix du Canada

Programmée comme d’habitude en juin, puis avec un potentiel huis clos pendant le week-end de l’Action de grâce, l’édition 2020 du Grand Prix du Canada a été victime des restrictions sanitaires de la COVID-19. Véritable évènement touristique, l’épreuve montréalaise de Formule 1 figure toutefois au calendrier de la F1 pour 2021. Le promoteur, François Dumontier, a affirmé que le Grand Prix du Canada pourra accueillir des spectateurs et que les billets seront mis en vente prochainement. Le rendez-vous des amateurs de F1 est donc fixé les 12 et
13 juin prochain.

La piste cyclable sur Saint-Zotique

La piste cyclable prévue sur la rue Saint-Zotique, dans Rosemont, est reportée au printemps 2021 dans le but de laisser un peu de répit aux commerçants de la Plaza Saint-Hubert. La mise à sens unique et l’aménagement de la piste cyclable sur le tronçon ouest de la rue Saint-Zotique attendront le printemps prochain. La Plaza ne connaît plus l’affluence qu’elle a déjà connue et la pandémie a entraîné son lot de pertes pour l’artère commerciale, jadis incontournable. C’est donc par souci de ne pas nuire encore davantage au commerce que cette décision a été prise. La SDC Plaza St Hubert, pour qui c’était la solution «la plus logique» dans le contexte, se dit satisfaite de ce report.

Articles similaires