National

Forces armées: des hommes blancs parlent de diversité et ça ne passe pas

Huit hommes blancs
Huit hommes blancs des forces armées canadiennes échangent sur la diversité dans l'organisation. Photo: Art McDonald/Twitter

Un tweet du chef d’état-major de la Défense du Canada, Art McDonald, évoquant une discussion entre personnes blanches sur la diversité dans les Forces armées canadiennes (FAC) sème la controverse.

«Les échanges sur la diversité, l’inclusion et le changement de culture ne sont pas incompatibles avec notre soif d’excellence opérationnelle. Je compte sur mes hauts dirigeants pour défendre le changement de culture. La diversité nous rend plus forts, l’inclusion améliore notre institution», a écrit l’amiral Art McDonald sur Twitter mercredi.

Vives réactions

Sur la photo qui accompagne le texte, on peut voir huit hommes blancs assis autour d’une table.

Celle-ci a fait réagir des internautes sur le réseau social qui dénoncent le fait qu’on ne peut pas parler de diversité sans inclure les personnes concernées dans la conversation.

«Pour votre info, il ne semble pas y avoir beaucoup de diversité dans cette pièce. Difficile d’avoir cette conversation sans [eux]…», répond un internaute.

«Rien ne dit [davantage] diversité que d’avoir un groupe d’hommes blancs assis autour d’une table pour discuter de la diversité. Très fidèle à votre nature et à vos pratiques. L’ignorance n’est plus une excuse!», écrit un autre.

https://twitter.com/bFinweather/status/1359926128354426882?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1359926128354426882%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fpublish.twitter.com%2F%3Fquery%3Dhttps3A2F2Ftwitter.com2FbFinweather2Fstatus2F1359926128354426882widget%3DTweet

«Et cette image dit tout. Tout blanc, tout mâle. Les mots n’ont pas de sens sans action positive. Il faut faire mieux #DiversityMatters #InclusionMatters», dénonce l’un d’eux.

«Un panel entièrement blanc et masculin ne constitue pas une inclusion, une diversité ou un changement de culture. Vous démontrez littéralement le contraire en n’étant que des hommes blancs», souligne une autre internaute.

Art McDonald se défend

Mercredi après-midi, l’amiral Art McDonald a tweeté en réponse aux nombreux commentaires qu’il a reçus.

Il a reconnu que la direction des FAC a été et demeure principalement composée d’hommes blancs. M. McDonald ajoute que cela doit changer. Selon lui, les FAC se doivent de «refléter la diversité du Canada à tous les niveaux.»

«Il reste beaucoup à faire pour atteindre l’objectif que nous nous sommes fixés, mais nous sommes résolus à y parvenir, a-t-il écrit.

Un article du journal Le Devoir paru en février 2020 révélait que les Forces armées canadiennes songeaient à mettre en place des lieux d’échange qui lui permettront de réfléchir à des façons d’améliorer le recrutement et d’encourager la diversité au sein de l’armée.

Il n’existait alors pas de chiffre sur la proportion des minorités visibles dans l’organisation.

On savait seulement que les femmes représentaient 16% des militaires en date du mois de décembre 2019. L’objectif était d’atteindre 25% d’ici 2026, selon les informations du Devoir.

Articles récents du même sujet