Soutenez

COVID-19: le 11 mars 2021 pour honorer les Canadiens tombés

Justin Trudeau
Justin Trudeau Photo: David Kawai/Collaboration spéciale

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, appelle tous les Canadiens à commémorer le 11 mars 2021 comme étant le «jour d’observation national pour honorer tous ceux qui ont perdu la vie à cause de ce virus».

Justin Trudeau invite les Canadiens à se joindre à lui «pour honorer la mémoire de ceux que l’on a perdus et pour remercier tous ceux qui continuent de faire des sacrifices incroyables».

«Ils nous ont été volés, mais ils ne seront pas oubliés. Ils étaient des grands-parents, parents, amis, frères, soeurs et des collègues» – Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Dans le monde plus de 2,5 millions de personnes sont mortes de la Covid-19 dont plus de 22 000 Canadiens, dénombre-t-il.

Concernant la phase de vaccination en cours, avec désormais quatre vaccins autorisés par un organisme indépendant sur le territoire canadien, Justin Trudeau assure que «la vaccination s’accélère de façon significative». D’ici la fin du mois de mars, huit millions de doses seront livrées.

«Notre grande priorité c’est la vaccination, traverser la pandémie et redresser l’économie», a-t-il affirmé.

Conservateurs et indépendance

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement reproche aux conservateurs de bloquer le processus législatif, Justin Trudeau n’a pas manqué d’en rajouter une couche ce mardi. «Nous voulons que les partis en chambre cessent ces jeux politiques surtout les conservateurs concernant l’aide médicale à mourir ou les mesures aux familles».

Lors de la période de questions, le premier ministre n’a pas voulu émettre de commentaire sur la situation monarchique du pays notamment sur l’entrevue du prince Harry et Meghan Markle et l’indépendance du pays face à la couronne d’Angleterre. Il préfère «laisser les débats constitutionnels aux autres pour l’instant», préférant se concentrer sur la pandémie. Il ajoute que même si la plupart des institutions sont fondées sur un système colonialiste, il considère que la solution n’est pas de se débarrasser des institutions mais plutôt de les transformer.

Rebâtir en étant plus juste

Le premier ministre concède que la pandémie a eu plus d’impact chez la population féminine: «Les conséquences de la pandémie sont plus prononcées chez les femmes et filles. On ne peut pas laisser cette crise faire reculer tous nos progrès sociaux et économiques acquis par les femmes depuis tant d’années.»

Cette première année sous l’ère Covid est décrite par le premier ministre Justin Trudeau comme «pas facile» mais il veut se rappeler qu’il existe des raisons de rester positif. Il mentionne la journée de la femme qui était l’occasion de célébrer les réalisations des femmes durant cette année.

La ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland a annoncé, hier, la création d’un groupe de travail sur les femmes dans l’économie. Ce groupe rassemble 18 femmes, des PDG, des scientifiques, des représentantes syndicales, des autochtones etc. L’objectif est de rebâtir une économie «plus forte et plus juste pour tous», ajoute le premier ministre.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.