National

Chronique: Guillaume Lemay-Thivierge et le colonel Sanders

Guillaume Lemay-Thivierge Photo: Radio-Canada

Suis d’avis, comme d’autres j’imagine, que nos sociétés de loisirs, aka cochons gras, accordent une importance démesurée au «star system». Plus particulièrement, il va sans dire, à l’opinion de telle vedette sur tel truc. En quoi ce statut (privilégié) est-il garant d’une quelconque expertise? 

Vous laisse deviner, a fortiori, ma stupéfaction permanente face à la montée du phénomène des «influenceurs», lequel semble faire, chaque jour davantage, la preuve ultime de l’insignifiance, voire de la dégénérescence, de nos sociétés postmodernes. 

Cela dit, a priori du moins, je ne porte aucun jugement sur la personne ou carrière de Guillaume Lemay-Thivierge. Mes derniers souvenirs de celle-ci remontent à plutôt loin: la face beurrée, chandail du Canadien sur le dos, il gueule: «Vas-tu mettre une boîte pour que mon chat aille chier?!?!». Le reste, aucune idée. Pas plus grave que ça. 

La «nouvelle» de son absence à la prochaine réalisation de District 31 m’a ainsi laissé aussi froid qu’une poignée de main de Stephen Harper. D’abord, parce que je n’ai jamais vu le show en question, et surtout, parce que je n’avais aucune sacrée idée que GLT en réalisait certains épisodes, ou même qu’il réalisait tout court. Haussement d’épaules, bref, mais avec la (légère) réflexion suivante: faut être rendu creux longtemps afin de refuser la science jusqu’à perdre son job. Mais bon. Pas de mes affaires. 

Sauf qu’en moins de deux, «l’affaire» devait grimper en flèche au Dow Jones de l’attention collective: «Arrêtez la une, Lemay-Thivierge ne réalisera plus District 31!». Câline de bine. Changement de sujet: «Que pensez-vous, monsieur Chose, des 200 millions de réfugiés climatiques à venir?» Bah… 

La boule de feu ayant percuté la grange des médias sociaux allait, sans contredit, provoquer la réflexion de Hyundai. Gardera-t-il comme ambassadeur ce dissident politique? Ce Nelson Mandela de l’AstraZeneca? Ce Martin Luther du passeport sanitaire? SUSPENSE. Histoire d’accélérer sa chute, notre contestataire eut la brillante idée suivante: réaliser (tiens tiens) une vidéo de gars fâché dans son char. Idéal, avouons-le, afin de récuser toutes accusations d’appartenance à la bande des CSA («Complotistes semi-anonymes»). 

Une fois la décision du concessionnaire tombée (insérez ici votre gag de parachute), les réactions pro-antivax devaient fuser de toutes parts. D’aucuns manqueraient, apparemment, d’empathie envers la vedette semi-déchue. 

Sans farce? D’abord, n’en déplaise à certains, une entreprise est nécessairement en droit de déterminer qui la représente. En l’espèce, soit dans le cadre d’une pandémie ayant mondialement bientôt tué 5 millions de personnes et dont la 4e vague n’en finit plus, n’est-il pas simplement responsable de refuser, comme porte-parole, quiconque tentant fallacieusement de faire croire qu’il «poursuit sa réflexion et attend le vaccin de son choix»? Euh… c’est que t’es pas à la SAQ, dude. Et si t’avais le nez décollé de ton nombril de vedette, tu saurais peut-être ceci: une innombrable multitude de régions, sinon de pays à travers le monde attendent le vaccin comme d’autres attendent le messie. Appelons ainsi ton choix un sacré privilège de riches, conscient ou non. Du je-me-moi à son paroxysme. Fallacieusement, disais-je? Oui. Parce que selon divers reportages médiatiques sérieux, GLT s’en tape, de la vaccination. De là à se livrer à de petites crises de vedette dans les restos le refusant dorénavant. De là à gueuler, en privé, que nous sommes collectivement victimes «d’un lavage de cerveau». En bref, pour l’opération de relations publiques sauce damage control, nice try. 

Retour à l’empathie ou à son absence alléguée. Qui en manque, ici? Qui refuse, peu importe le motif absurde, de participer à l’effort de guerre? Qui s’assure, à l’instar de 15% de têtes dures toujours non vaccinées, d’aller encombrer nos lits d’hôpitaux? De siphonner le peu de ressources médicales encore existantes? Qui manque de respect, par le fait même, à un personnel soignant tenant notre système à bout de bras depuis 20 mois? Qui, champion international de course, provoque à chaque hospitalisation le report de chirurgies déjà prévues? Réponse: Lemay-Thivierge et autres irréductibles apôtres du je-me-moi. Avoir de l’empathie pour ceux-ci? Sérieux? Aussi bien demander aux poulets de KFC de brailler sur la tombe du colonel Sanders.

Articles récents du même sujet