National

CHSLD: la CAQ attaquée pour des rapports cachés

Dominique Anglade Photo: Capture d'écran

Le Parti libéral du Québec revient à la charge concernant la disparition des rapports de visites de vigies dans les CHSLD et RPA au courant de la première vague de COVID-19 et dénonce une «véritable opération de camouflage».

La cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, la porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés et les proches aidants, Monique Sauvé, et le porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, Marc Tanguay, réagissaient ce matin aux révélations de Radio-Canada.

Selon deux sources de Radio-Canada, qui affirment avoir été des évaluateurs pour le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), les rapports étaient préservés, informatisés, et même transmis aux inspecteurs avant une nouvelle visite. 

Or, la semaine dernière, la sous-ministre adjointe chargée des aînés au ministère de la Santé, Natalie Rosebush, a affirmé lors de l’enquête du coroner sur les CHSLD qu’aucun rapport n’avait été produit concernant les visites de vigie puisque «les observations étaient faites verbalement».

Mme Anglade déplore ces contradictions. «On nous dit une chose et son contraire. On nous a dit: il y a des rapports qui ont été faits verbalement. On nous a dit: finalement, il n’y a pas eu de rapports qui ont véritablement été faits… pour savoir finalement qu’ils existent», a-t-elle dit en point de presse mardi matin. 

Francois Legault appelé à témoigner?

Dominique Anglade demande au premier ministre François Legault de venir témoigner devant la coroner Me Géhane Kamel, car «les contradictions relèvent directement» de son cabinet, selon la cheffe libérale.

«Ultimement c’est le premier ministre qui est responsable de ce qui se passe. C’est lui qui a pris les décisions et je m’attends à ce qu’il donne des réponses claires», a-t-elle ajouté.

Étant en congé de maladie pour épuisement professionnel, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, n’a pas témoigné devant la coroner lors de l’enquête publique.

D’autres voix de l’opposition se sont élevées ce matin pour demander des explications au premier ministre et à son gouvernement.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, se dit troublé par les récentes révélations.

Québec solidaire met aussi de la pression sur le gouvernement pour obtenir une enquête publique sur la gestion des CHSLD pendant la pandémie. Dimanche, les élus de QS ont adopté une proposition d’urgence en ce sens.

Mentir aux Québécois, c’est un enjeu majeur. On a besoin de connaitre la vérité. Cacher des informations pour ne pas que les gens sachent ce qui s’est passé, c’est vraiment extrêmement troublant.

Dominique Anglade, cheffe de l’opposition officielle

Sur Twitter, le directeur de cabinet du premier ministre du Québec, Martin Koskinen, a réagi en défendant François Legault. M. Koskinen affirme qu’il n’y a eu aucune information cachée lors de la première vague.

Des informations cruciales dans les formulaires

Dans le formulaire d’évaluation, dont le gabarit a été rendu public par Radio-Canada, des informations importantes concernant les ressources humaines et matérielles manquantes ou l’incapacité à fournir des services essentiels aux résidents étaient inscrites. 

Mais le MSSS indique n’avoir aucune trace de ces données, qui auraient été écrasées dans le système informatique chaque fois qu’une nouvelle visite était effectuée dans la résidence, déclare-t-on.

Vendredi dernier, Lyann Saint-Hilaire, porte-parole de la ministre des Aînés et des Proches aidants, avait assuré à Métro qu’«aucun rapport n’a été détruit». Les inspecteurs faisaient des constats acheminés directement à la Santé publique et, à ce moment de la pandémie, la rédaction des rapports d’inspection ne faisait pas partie des priorités, a-t-elle ajouté.

Le MSSS n’a pas immédiatement réagi mardi matin. De son côté, François Legault répondra aux critiques lors son point de presse prévu à 17h aujourd’hui.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet