National

Ottawa prévoit plus de tests rapides pour dépister la COVID-19

Des employés de la santé distribuent des tests rapides pour la COVID-19 pour faire diminuer les files d'attente au centre de dépistage de l'Hôtel-Dieu.
Des employés de la santé distribuent des tests rapides pour la COVID-19 pour faire diminuer les files d'attente au centre de dépistage de l'Hôtel-Dieu. Photo: Josie Desmarais/Métro

Alors que les centres de dépistage et les pharmacies sont débordés, Ottawa prévoit que des millions d’autres tests rapides seront envoyés aux provinces au cours des prochaines semaines et au début de l’année 2022.

La majorité des 35 millions de tests rapides commandés par les provinces et les territoires pour le mois de décembre ont déjà été livrés. Des dizaines de millions de tests additionnels arriveront en janvier et en février.

Les tests de dépistage rapides sont une couche de protection de plus pour nous protéger contre la COVID-19, tout comme le sont les masques, une bonne hygiène, la distanciation physique, la bonne ventilation et la vaccination.

Jean-Yves Duclos, ministre de la Santé du Canada

La Croix-Rouge du Canada et d’autres organisations comme des organismes communautaires et des banques alimentaires contribueront à la distribution des tests rapides dans l’ensemble du pays.

La situation au Québec

Dès le début de la distribution des tests de dépistage rapides, les Montréalais se sont rués en grand nombre vers les pharmacies pour en obtenir. On retrouvait d’importantes files d’attente devant plusieurs établissements de l’île lundi matin, avant même l’ouverture des commerces.

Selon le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, les citoyens pourront avoir accès à cinq tests gratuits par personne par période de 30 jours. Il a fait cette annonce la semaine dernière.

L’Association québécoise des distributeurs en pharmacie prévoyait que 800 000 trousses de tests rapides seraient disponibles avant le début de la période des Fêtes.

Rappelons que les tests rapides sont moins sensibles que les tests PCR moléculaires et qu’ils doivent être réservés à ceux ayant eu des contacts avec une personne infectée à la COVID-19 ou qui présentent des symptômes.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet