National

Retour au bercail pour les soldats d'Edmonton

Un autre retour à la maison se pointe à l’horizon pour les soldats d’Edmonton qui furent les premiers- et les derniers – Canadiens à mourir pour leur patrie en Afghanistan.

La première vague de soldats à revenir à la maison peuvent s’attendre à être accueillis en héros, jeudi soir à Edmonton. Une réception est déjà prévu pour les soldats et leur famille.

Depuis le début de l’implication canadienne en Afghanistan, le 18 avril 2002, les soldats d’Edmonton ont été les premières victimes canadiennes de cette guerre, après qu’un pilote de l’armée américaine, le major Harry Schmidt, ait largué accidentellement une bombe de 225 kilos sur une troupe canadienne qui s’entraînait non loin de Kandahar. Des suites de cet incident très médiatisé, quatre soldats sont morts et huit autres ont été blessés.

Dans les derniers mois, quatre autres camarades du régiment d’Edmonton sont morts en Afghanistan, s’ajoutant au compte des 93 soldats tués. Un grand soulagement se fera sentir à travers la ville lorsque les premiers soldats rentreront à la maison après ce déploiement tragique.

«Il y aura une réception jeudi soir pour eux… et nous ne pouvons que profiter de tout le support que la communauté manifeste à nos troupes», affirme le second lieutenant Wright Eruebi, un des porte-paroles du ministère de la Défense nationale du Canada.

SUR LE MÊME SUJET

Articles récents du même sujet